Pour un peintre amoureux de la vie comme Bonnard, il n’y a rien qui sous-tende et fasse davantage exulter les couleurs que le noir, de même qu’un poème n’atteint sa parole la plus lumineuse que nourri de ténèbres.

Elle, par bonheur et toujours nue, Guy Goffette