Recherche

Gwenaëlle Péron

Peintures et explorations

Mois

octobre 2014

Jouer avec la terre et le ciel

 

IMG_20141030_155126Lever de soleil, acrylique sur panneau de bois 30 x 30 cm

 

 

IMG_20141030_155059 Kervel à marée basse, acrylique sur panneau de bois 30 x 30 cm

 

Pastels, le retour…

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas utilisé de pastels pour dessiner. Sans doute est-ce la douceur des paysages lotois qui m’a donné envie de revenir vers ces poudres qui font les dessins si doux. Mais pour l’inspiration, c’est la mer une fois encore qui s’est imposée… Quelques essais pour se familiariser de nouveau avec les craies…

IMG_4459

Le rocher du Flimiou depuis la plage des Dames, le matin. 

IMG_4460

Vers Bénodet, depuis l’ïle Tudy

IMG_4453

Voile solitaire à Kervel

Lumières et matières au château de Biron

J’étais la semaine dernière en vacances à la jonction du Lot, du Lot et Garonne et du Périgord. L’occasion de découvrir le château de Biron, situé dans la commune du même nom et qui faisait autrefois partie des quatre baronnies du Périgord, avec Beynac, Bourdeilles et Mareuil. Construit au XIIème siècle, il a subi divers ajouts et modifications au fil du temps.

IMG_4406

IMG_4421

Je me suis attachée au cours de cette visite à saisir la matière même du château. Ses pierres usées par les ans, ses tuiles rongées de lichen, ses murs tout couturés de cicatrices, percés, scarifiés. J’en aime les contrastes forts, les ocres si chauds et la pulvérulence du calcaire, dans lequel il est si facile d’imprimer sa griffe.

Vu de si près, le château ressemble à une vieille bête que ni les hommes ni les ans n’auraient épargnée, sa peau portant les traces de sublimes et dérisoires batailles qu’il aura vaillamment menées jusqu’au lent oubli qui guette inévitablement ces demeures d’un autre temps. Plutôt bien conservé, il y manque cependant la vie…

Epaisseur de la matière

Voici les trois premières peintures d’une petite série d’études sur la matière. Après avoir enduit le papier de gesso, j’ai appliqué ici et là du mortier de structure dans lequel j’ai fait des marques, incorporé des fils, sans réelle idée préconçue du résultat. L’idée étant toujours de laisser surgir l’imprévu et faire le hasard… Un peu comme dans la vie, quoi!

J’ai collé du papier journal ou blanc, du ruban à masquer… Ensuite, j’ai utilisé de l’acrylique, des pastels gras ou des gelatos (autre forme de pastels gras, diluables à l’eau) et des feutres posca.

 

P1050891

Toundra

On reconnait dans celui-ci la trame d’une compresse! Et quelques fils incorporés au premier plan ont donné naissance à des buissons, qui tentent, tant bien que mal, de survivre dans le sol aride.

P1050892

Mirages

Les dunes ont été faites avec plusieurs rubans à masquer superposés. J’aime ce mirage qui se délite à l’horizon.

P1050890

Incendie

Là, on distingue les épaisseurs de mortier, ainsi que les marques faites, ici encore, à l’aide d’un compresse et d’un couteau.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑