Epaisseur de la matière

Voici les trois premières peintures d’une petite série d’études sur la matière. Après avoir enduit le papier de gesso, j’ai appliqué ici et là du mortier de structure dans lequel j’ai fait des marques, incorporé des fils, sans réelle idée préconçue du résultat. L’idée étant toujours de laisser surgir l’imprévu et faire le hasard… Un peu comme dans la vie, quoi!

J’ai collé du papier journal ou blanc, du ruban à masquer… Ensuite, j’ai utilisé de l’acrylique, des pastels gras ou des gelatos (autre forme de pastels gras, diluables à l’eau) et des feutres posca.

 

P1050891

Toundra

On reconnait dans celui-ci la trame d’une compresse! Et quelques fils incorporés au premier plan ont donné naissance à des buissons, qui tentent, tant bien que mal, de survivre dans le sol aride.

P1050892

Mirages

Les dunes ont été faites avec plusieurs rubans à masquer superposés. J’aime ce mirage qui se délite à l’horizon.

P1050890

Incendie

Là, on distingue les épaisseurs de mortier, ainsi que les marques faites, ici encore, à l’aide d’un compresse et d’un couteau.

10 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s