J’étais la semaine dernière en vacances à la jonction du Lot, du Lot et Garonne et du Périgord. L’occasion de découvrir le château de Biron, situé dans la commune du même nom et qui faisait autrefois partie des quatre baronnies du Périgord, avec Beynac, Bourdeilles et Mareuil. Construit au XIIème siècle, il a subi divers ajouts et modifications au fil du temps.

IMG_4406

IMG_4421

Je me suis attachée au cours de cette visite à saisir la matière même du château. Ses pierres usées par les ans, ses tuiles rongées de lichen, ses murs tout couturés de cicatrices, percés, scarifiés. J’en aime les contrastes forts, les ocres si chauds et la pulvérulence du calcaire, dans lequel il est si facile d’imprimer sa griffe.

Vu de si près, le château ressemble à une vieille bête que ni les hommes ni les ans n’auraient épargnée, sa peau portant les traces de sublimes et dérisoires batailles qu’il aura vaillamment menées jusqu’au lent oubli qui guette inévitablement ces demeures d’un autre temps. Plutôt bien conservé, il y manque cependant la vie…