C’est le soir. C’est forcément le soir, car le bleu se teinte de violet. Une étendue entre terre et mer qui invite à la fois au voyage et au repos. Il y a quelque chose d’apaisant dans la manière dont les éléments se sont répartis dans l’espace. C’est un paysage silencieux, seulement troublé, de loin en loin, par le cri des oiseaux d’eau. On pourrait s’installer là, dans le tableau, s’allonger un peu dans un creux de sable ou d’herbe et laisser ses pensées dériver au rythme lent des nuages…DSC03340

Acrylique sur panneau de bois, 30 x 50 cm


4 commentaires

Asphodèle · 6 avril 2015 à 13 01 22 04224

J’aime moins que « Grand vent » mais je le verrais bien suspendu aux cimaises, il y a une profondeur et un mystère qui me font rêver… 😉

    Gwenaëlle Péron · 6 avril 2015 à 21 09 09 04094

    @ Asphodèle : oui, il y a moins de mouvement… c’est le calme de la contemplation! Merci pour ce mystère que te fait rêver! 😀

Christelle · 10 avril 2015 à 18 06 10 04104

C’est vrai qu’il est plus calme, plus apaisant. presque sombre…. j’aime aussi!
En fait pour ma part j’aime toute ta production 😉 Tes tableaux sont tous différents, explorent diverses émotions 🙂

    Gwenaëlle Péron · 10 avril 2015 à 21 09 09 04094

    @ Christelle : voilà un commentaire qui fait chaud au cœur, merci! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :