Tout commence par une gentille carte qu’une épistolière vous adresse, comme ça, pour le plaisir de l’échange. La carte fait son chemin, parvient sur le bureau et dévoile ses couleurs. Entre le bleu et le vert, un peu de sable, des filets éparpillés, qui pourraient aussi bien être des courants dans une mer qui se retire. Les couleurs inspirent, les formes aussi. Alors, sur le papier, avec une éponge pour conserver la transparence, le turquoise et le cyan s’étalent et se mélangent. Fluidité des formes aux reflets aquatiques, rehaussés ici et là, d’un peu d’or ou du rouge profond des anémones. Qui sait?
DSC03369

Acrylique, graphite et feutre Posca sur papier, 36 x 48 cm

Merci à Stéphane Mahéo pour le gentil courrier qui m’a inspiré (très littéralement) cette peinture.

Photo du 42562357-04- à 11