Avant de réaliser cette toile, j’avais fait une étude sur papier. Un fond rouge et orangé, sur lequel je m’étais mise à tracer des formes plus foncées avec du Gris de Payne, sans chercher vraiment à aboutir à quoi que ce soit. Lâcher prise, peindre et se moquer un peu du résultat… Pour finir, une ville aux tons froids avait émergé des flots de feu.

J’ai eu envie de partir de cette étude pour faire quelque chose de plus abouti. J’ai ajouté quelques effets de texture, sur le pourtour de la toile, et en haut à gauche. Cela permet de donner à cette zone, qui aurait pu apparaitre un peu vide sinon, un intérêt pour l’œil… Au final, le contraste entre les couleurs apparait violent, mais il crée aussi une sorte de tension intéressante. Vous ne trouvez pas? DSC03413

Acrylique sur toile, 33 x 55 cm


6 commentaires

Valentyne · 11 mai 2015 à 6 06 54 05545

Pas de doute c’est une ville et quelle intensité !
J’aime aussi beaucoup ta présentation de la naissance de cette toile , en particulier : « Pour finir, une ville aux tons froids avait émergé des flots de feu. »

Océane · 11 mai 2015 à 9 09 20 05205

J’aime ce genre de contraste, loin de m’agresser, ça m’éveille l’attention et le regard. Bonne semaine à toi.

    Gwenaëlle Péron · 11 mai 2015 à 20 08 21 05215

    @ Océane : ah, tant mieux alors! Bonne semaine également! 🙂

Claudialucia Ma librairie · 15 mai 2015 à 18 06 52 05525

J’aime beaucoup le contraste des couleurs et l’intensité du rouge dont on peut sentir la matière.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :