Fragments audibles d’un journal

reve d'homme 2Premier essai sonore. Je parle, et Delphine Bardin, au piano, joue la Barcarolle n°10 de Fauré.

 

8 commentaires

  1. anne7500

    Ca alors je n’imaginais pas ta voix comme ça (mais elle est très agréable, rassure-toi) J’imagine que le texte est fortement autobiographique, j’admire cette forme d’ascèse que tu évoques, nécessaire à la création et à la rencontre (en tout cas je le comprends ainsi)

    1. Gwenaëlle Péron

      Merci Anne! Exercice pas évident, il faut « supporter » sa voix, et une forme de dévoilement (tu as raison sur le côté autobiographique). Mais c’est intéressant de sortir de sa zone de confort, comme on dit. Ça me donne envie d’explorer davantage dans cette direction là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s