Il pleut toujours le dimanche soir

Il pleut toujours le dimanche soir

sur la vitre de la voiture

qui rejoint les lumières de la ville.

***

Dans le cœur, en lentes coulées

une bombe signe

FIN DE LA LIBERTÉ.

***

Cinq jours de gris derrière l’écran de pluie.

***

L’eau n’effrite pas l’ennui.

***

Il demeure, là, granitique et froid,

au vent des esplanades,

tombe des enfances perdues. 

***

Il pleut,

la voiture file.

***

La vitesse meurtrit les rêves.

Fillette

Peinture, collage et montage photo

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s