Encore une fois, j’ai commencé ces peintures sur papier sans vraiment savoir où j’allais. J’ai étalé plusieurs couches avec une carte en plastique. Puis, j’ai fait quelques traces avec un pastel gras, un peu au hasard. D’autres couches de peinture… et peu à peu, différents paysages sont apparus. Il m’a alors suffi, avec quelques touches de couleurs supplémentaires de leur donner relief et lumière.

Une fois l’ensemble terminé, j’ai trouvé qu’ils me faisaient penser à certaines vues que l’on peut avoir lorsqu’on parcourt les monts d’Arrée à pied. Ciels immenses et tourmentés, étendues sauvages, reliefs usés du massif ancien, et incomparables lumières après la pluie…

P1050996

Le début du chemin

P1050997

Marais après la pluie

P1050995

Fin de journée

P1050993

Bruyères