P1060119

Douce lassitude du soir

quand la journée se termine

le jour filant sur son erre

la mémoire encore

toute gorgée

des mots         des voix

ce qui fut

et ne reviendra plus

.

sous la main

pages tournées

prélude aux rêves

déjà en marche

sur le chemin de ronde

des nuits sphériques

.

mais ailleurs

l’antichtone s’étire

et dessine

son salut au soleil.

.

Pour le petit Larher illustré : l’antichtone est l’habitant des antipodes et la circumambulation, une pratique magique qui consiste à faire le tour d’un objet ou d’un emplacement.

Mais vous l’aviez deviné…