Poème pour les pierres (1)

P1060790

Sur ta peau

l’empreinte de mes doigts

caresse prolongée à ta surface irréfutable

pour déchiffrer la gravure

du temps et des embruns

vocable sensible

des mystérieux passages

de la lumière

à l’obscurité

je ne saurai rien de ton obstination minérale

ne te connaitrai pas mieux après

mais au creux des mains

j’aurai inscrite à jamais

la douce poésie

de ton langage.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s