P1060794

Tel un Sisyphe

aux ailes trop grandes

tu portes sur le blanc

de ta nudité

les facettes d’un monde

que l’horizon coupe

à moitié

sur ta nuque qui ploie

pierre et mer inlassables

écrivent

leurs maléfiques secrets

stylet acéré des serments trahis

tes rêves t’encombrent

et l’amour n’est plus

qu’idolâtre magie

tu mourras comme toujours

emmuré dans les certitudes

de ton ignorance.

Ceci est ma participation à Ame Graphique, initié par Sabine,

et aux jeudis en poésie d’Asphodèle.


27 commentaires

Asphodèle · 31 mars 2016 à 10 10 11 03113

Gwen, je passe juste prendre le bon lien, celui que tu m’as envoyé n’est pas bon ! Et je reviens te lire « au calme » ! 😉

    Gwenaëlle Péron · 31 mars 2016 à 10 10 21 03213

    Ah désolée… j’ai dû m’emmêler les pinceaux dans les liens! Merci! 🙂

modrone · 31 mars 2016 à 10 10 19 03193

Tu revisites le mythe de Sisyphe, version minérale très belle, ainsi que la photo. J’en ai la nuque alourdie moi aussi, quelque chose d’inéluctable. Bravo.

    Gwenaëlle Péron · 31 mars 2016 à 10 10 23 03233

    Merci! J’ai été frappée par cette silhouette fragile apparue pendant ma balade entre les pierres…

Asphodèle · 31 mars 2016 à 10 10 23 03233

J’aime vraiment beaucoup cette « série » sur les pierres ! Avec les photos ad hoc, c’est sublime ! On le visualise bien ton Sisyphe, la terre, la mer., les mensonges.. On t’a déjà dit que tu devrais être publiée ? 😀

    Gwenaëlle Péron · 31 mars 2016 à 10 10 30 03303

    J’y travaille, j’y travaille! 😉 Merci Asphodèle. On t’a déjà dit que tu étais adorable?

      Asphodèle · 31 mars 2016 à 11 11 45 03453

      J’espère bien que tu y travailles ! Si je puis me permettre : je trouve que tu as acquis une maîtrise des mots pendant ce temps où tu n’as pas écrit (enfin, pour les ateliers ou sur ton/tes blogs)… Moi adorable ? Pas avec tout le monde ! 😆

        Gwenaëlle Péron · 31 mars 2016 à 20 08 09 03093

        @ Asphodèle : merci! Oui, je crois que j’ai épuré un peu, et puis intérieurement, j’ai changé aussi. Ça joue! 😉

aifelle · 31 mars 2016 à 10 10 30 03303

Ces paysages de roches se prêtent bien à toutes les interprétations, j’y mettrais une connotation moins sombre, j’y verrais plutôt surgir des farfadets ou des korrigans 🙂

    Gwenaëlle Péron · 31 mars 2016 à 10 10 32 03323

    Ah oui mais là, la silhouette blanche qui se découpe et semble porter tout le poids du monde, pour moi, c’était Sisyphe! Et puis les korrigans ne sortent qu’à la nuit tombée… 😉

monesille · 31 mars 2016 à 13 01 58 03583

Le texte et la photo sont parfaitement en phase, très parlant !

emilieberd · 31 mars 2016 à 14 02 01 03013

J’aime aussi cette série sur les pierres. C’est une belle idée formidablement réalisée!!
L’ensemble est magnifique mais les sept premières lignes sont particulièrement belles.

martine · 31 mars 2016 à 17 05 44 03443

J’aime les mots qui disent l’image
J’aime l’image que soutiennent les mots.
C’est un ensemble magnifique !

Adélie · 31 mars 2016 à 21 09 11 03113

Superbe ! J’aime beaucoup l’ambiance de mystère qui s’échappe et le style épuré de cette photographie où l’on ressent force et fragilité, un très bel équilibre pour l’ensemble, image et mot…

enna · 31 mars 2016 à 21 09 20 03203

La nature a cette magie qui nous fascinera toujours : heureusement 😉

sandrion · 31 mars 2016 à 22 10 26 03263

Je suis subjuguée par la beauté, que tu as su voir et attraper, de cette roche et cette forme laissée par l’espace en-dessous !! Le poème qui l’accompagne est également très beau. Bravo.

Claudialucia Ma librairie · 1 avril 2016 à 0 12 05 04054

Quelle belle photo , et le poème est au diapason!

Valentyne · 4 avril 2016 à 6 06 59 04594

On se sent tout petit face à cette sculpture de la nature …..
J’aime beaucoup la personnification de ce rocher (« nuque qui ploie ») mais en relisant j’ai peut être mal interprété qui est le « tu »?

Bonne semaine Gwenaëlle 😉

    Gwenaëlle Péron · 6 avril 2016 à 13 01 28 04284

    @ Valentyne : pour moi, le « tu » est cette silhouette blanche qui se découpe sous le rocher…

Le jeudi poésie des blogueurs ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture · 31 mars 2016 à 10 10 17 03173

[…] 2 – Gwen, en artiste accomplie nous présente un poème et une photo, intitulés « Idolâtre Magie »;   3- Jacou, inspirée par la musique nous propose un « Intervalle de […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :