P1060809

Tu rêves pour moi

d’horizons au fusain

traits immédiats

qui filent vers leur but

tu crois que je suis

cette flèche

qui traverse ton regard

comme les comètes

biffent la nuit

tu crois

et ne veux pas savoir

la solitude

est notre unique trésor.

Catégories : PhotoPoésie

3 commentaires

Asphodèle · 2 avril 2016 à 12 12 06 04064

Superbe encore une fois ! Je vais les relire mais je pense que celui-ci est un de mes préférés ! 😉

    Gwenaëlle Péron · 6 avril 2016 à 13 01 29 04294

    @ Asphodèle : merci! J’aime bien avoir le ressenti et les préférences des lecteurs. 🙂

emilieberd · 10 avril 2016 à 10 10 04 04044

Tres fort!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :