P1060420

Alors que je fais une petite pause peinture, pour me consacrer davantage aux expositions en cours et à venir (visites sympathiques d’amis et de personnes intéressées et intéressantes!) et à l’écriture d’un morceau plus conséquent que d’habitude, je vous invite à lire et relire cette phrase, d’un anglais mâtiné d’italien, jusqu’à ce qu’elle vous imprègne. Je suis persuadée qu’il y a en chacun de nous une part artistique, qu’on utilise plus ou moins. Je crois qu’activer cet artiste qui sommeille en nous et réveiller sa créativité, font partie des choses qui contribuent à nous rendre heureux.

En France, nous sommes souvent éduqués dans une idée de perfection. Comme s’il fallait savoir tout, tout de suite, avant même d’avoir commencé. Comme si on n’avait pas le droit à l’erreur. Mais l’art, ce n’est pas la perfection. L’art, c’est chercher, et de temps en temps, trouver… Alors on se trompe, on se fourvoie, on rate, on patauge, on ne sait pas où on va, mais on continue à avancer. Et au besoin, on recommence!

Comme le disait Giacometti : « Je n’y arrive pas, mais je continue! »

imgresPour aller plus loin, vous pouvez lire ce petit bouquin qui fourmille d’idées pour débloquer sa créativité, réveiller l’artiste en soi et passer à l’action. Des conseils bien vus qui permettent de faire les premiers pas pour retrouver le plaisir de créer.

Bonne lecture, je vous retrouve bientôt!

Boostez votre créativité, Sylvie Batlle, éditions Jouvence, 4€95

* Vous l’avez deviné, ma tentative d’humour fait référence au roman d’Olivier Bourdeaut, En attendant Bojangles (que vous pouvez lire aussi, si ça n’est pas déjà fait!). Et pour les amateurs de musique, le morceau à l’origine du titre est .