Recherche

Gwenaëlle Péron

Peintures et explorations

Mois

juillet 2016

Vacances…

C’est pas dit que la voiture démarre du premier coup…

P1070321

mais ce qui est certain, c’est que c’est les vacances!

Bel été à vous tous, et à très bientôt!

 

Granitique

P1070339P1070349IMG_5429P1070336P1070346P1070354P1070367

Délaisser pour un temps la mer et ses sortilèges voilés. Prendre la route qui s’enfonce à l’intérieur des terres. Ou plutôt LES routes, où l’on se perd, parsemées de villages où la vie s’est endormie, bordées de champs de blé et de vallons ombreux. Au détour des virages, la pierre surgit de terre, sous forme de chapelles oubliées, d’églises qui font le gros dos sous l’aplomb du soleil d’été, et de calvaires élancés vers un ciel déchiré de nuages. Lire la suite

Du neuf avec du vieux…

Acrylique, feutres Posca et pastels à l’huile sur panneaux de bois, 30 x 30 cm

Pour faire ces six tableaux, j’ai repris des panneaux de bois qui m’avaient déjà servi. Sur le principe du palimpseste, j’ai rendu la surface de nouveau vierge puis j’ai collé divers éléments : morceaux de tissu, compresse dépliée, rubans de papier et feuilles de kraft pliées.

J’ai ensuite travaillé couche après couche. Jouant d’abord sur les verts et les jaunes, avant d’introduire le rouge de naphtol, très éclatant, et les bleus. Peu à peu, selon ma bonne habitude, ont émergé des formes : poisson, bâtiments, falaise, rocher pliée, étrange étoile de mer…

J’ai eu beaucoup de plaisir à faire cette série, qui m’a pris au moins deux jours pleins. L’idée était de travailler sur les six panneaux en même temps, pour préserver une unité dans les couleurs.

Aujourd’hui, il fait trente degrés dehors, et je manque un peu d’air dans mon atelier. C’est rare, d’habitude, c’est plutôt la lumière qui se fait désirer. La chaleur ralentit les mouvements, pousse à prendre davantage son temps. Ce n’est sans doute pas un mal…

Jeux de plage

P1060264

Acrylique et feutres Posca sur papier, 29,7 x 42 cm

Parmi trois essais graphiques, à tendance fortement géométrique, seul celui-ci me parait digne d’intérêt. Il me rappelle, bien qu’il n’y ait pas l’ombre d’un grain de sable sur la feuille, les jeux de volley, le club Mickey et tous ces instants où les enfants, enfin loin de l’école et insouciants, profitent des joies de la plage…

Voici comment le dessin est né, étape par étape. Je me suis amusée à créer des bandes, avec ce scotch amovible qu’on utilise pour protéger les vitres quand on peint des fenêtres. C’était une première tentative, qui a pris pas mal de temps, car il faut superposer de nombreuses couches, créer des effets différents. Un très bon exercice!

Tectonique

Etudes sur papier, acrylique, feutres posca et pastels à l’huile. 

Et au départ, il y avait ça, des fonds de couleurs sur lesquels j’ai appliqué par transfert des taches de peinture noire. Peu à peu, comme toujours des formes ont surgi. Il ne restait plus qu’à les dégager de l’amas…

P1060182

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑