Consciemment ou non, je suis inspirée par la nature. Collines, chemins, rochers, profondeurs marines se retrouvent souvent sur mes toiles. Pour alimenter cette source d’inspiration, il m’est nécessaire de sortir de l’atelier pour m’immerger dans ce qui fait le paysage. C’est ainsi que lundi dernier, j’ai pris mon matériel de dessin, un pique-nique et mon chien, et je suis allée explorer la côte nord du cap Sizun.

p1080287p1080201p1080221p1080274

Là, j’ai crayonné, établi des palettes de couleurs et pris quelques notes sur le vif.

Avant-poste des rochers dans la mer, en sentinelles solides et pourtant friables. Alignement des cumulus, gris à la base, brûlants du soleil d’automne sur leurs contours. Mouvement lent des éoliennes. Herbes séchées par l’été, fleurs aux couleurs passées, quelques insectes font leurs derniers voyages. La mer bleue avec des reflets turquoise, ourlée de blanc, calme. Le soleil apparait, disparait au gré des nuages. Dès qu’il brille l’atmosphère se réchauffe. Dès qu’il est caché, je sens le vent d’ouest traverser sans pitié la laine de mon pull. Le chien s’est couché sur le chemin, la tête sur les pattes, dans le soleil et attend. Les goélands planent sans bruit. Je ne peux m’empêcher de penser qu’ils jouent dans les courants ascendants.

Plus tard, sur le papier, les souvenirs émergent. Il n’est pas question d’essayer de faire quelque chose, mais plutôt de laisser surgir, sans se soucier d’aboutir à un résultat. Retrouver certaines couleurs, l’impression de calme solidité des lieux, une ambiance de solitude apaisée.

p1060439

p1060438p1060441p1060442

Ces étapes d’imprégnation, de maturation, d’essais parfois ratés sont absolument nécessaires pour que se dégage peu à peu du brouhaha sa propre « voix ». C’est un processus lent, exigeant, pour lequel aucun résultat n’est assuré. L’acte créatif est surprenant, drôle et totalement à contre-courant des diktats d’efficacité et de rentabilité de l’époque. C’est aussi pour cela que j’aime ce que je fais…

Edit de 13h30. Pour Anne, je rajoute une photo de la bête…

p1080211


11 commentaires

anne7500 · 19 octobre 2016 à 13 01 14 101410

Et le chien dans tout ça ? 😉 (Blague à part, j’aime ton dernier paragraphe !)

    Gwenaëlle · 19 octobre 2016 à 13 01 37 103710

    Ah, la toutou! Je rajoute une photo… Merci!

      anne7500 · 19 octobre 2016 à 18 06 59 105910

      Merciiii ! Elle semble si paisible et si intelligente… adorable !

lewerentz · 20 octobre 2016 à 5 05 53 105310

Les photos sont magnifiques et vos tableaux / essais aussi. De l’acrylique ? J’aime beaucoup aussi dessiner à l’extérieur mais surtout en ville car il me faut du mouvement, je préfère les petits crayonnés rapides, sur le vif car j’ai peu de patience. Chacun son truc 😉 Cela dit, maintenant il fait trop froid pour mes mains.

    Gwenaëlle · 21 octobre 2016 à 6 06 04 100410

    Merci! J’aime aussi les dessins crayonnés, les croquis au feutre, mais j’en fais rarement. À la terrasse d’un café ou sur la plage, pourtant les occasions ne manquent pas… 😉

aifelle · 20 octobre 2016 à 6 06 27 102710

C’est une chance d’habiter au bord de la mer ! J’aime beaucoup ce que tu as fait cette fois-ci, surtout le premier tableau.

    Gwenaëlle · 21 octobre 2016 à 6 06 02 100210

    Oui, c’est une chance et un bonheur! Merci pour ton commentaire. 😀

gambadou · 20 octobre 2016 à 18 06 16 101610

Ah, j’aurai bien partagé ton pique-nique ! Tu sais bien représenter l’atmosphère ensoleillé de cette belle journée.

    Gwenaëlle · 21 octobre 2016 à 6 06 01 100110

    Une prochaine fois peut-être ?

carnetsdedestinees · 19 janvier 2017 à 8 08 45 01451

J’aime beaucoup ton approche des mots, de l’inspiration et de la création; une sorte de sérénité sauvage. Qui se retrouve dans ces tes images, celles-ci surtout. Bonne journée. AR

    Gwenaëlle · 19 janvier 2017 à 9 09 45 01451

    Sérénité sauvage… j’aime beaucoup cette formulation. 😀 Merci pour ton passage par ici.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :