Tout sauf lisse

Fatalement, la mauvaise nuit se produit. Un trou dedans, bien au milieu. Alors quand le réveil sonne, à peine trois heures plus tard, la question surgit : pourquoi je fais tout ça? Pourquoi écrire? Exaspération chimique passagère. Les rêves sont encore à la marge. Couleur jaune. Les images fuient comme un mot sur le bout … Lire la suite Tout sauf lisse

A l’heure où les rêves traînent leur lambeaux

Je me réveille tôt. Quand les autres et la ville dorment encore. Plaisir secret. Je prépare un thé et vais dans mon atelier. Cercle de lumière de la lampe. Dans ma main, la tasse japonaise aux motifs végétaux. Le cahier, le stylo-plume. Rien d'autre. La tête pas encore tout à fait à l'endroit. Bruit du … Lire la suite A l’heure où les rêves traînent leur lambeaux

Book’n Billig

Alors avant d'évoquer le petit moment que j'ai passé dans cet antre sympathique, révisons un peu. Qui sait ce qu'est une billig? Oui, toi, qui lèves le doigt au fond? Gagné, c'est cette grande plaque ronde sur laquelle on fait cuire les crêpes, en Bretagne (et parfois ailleurs). Book'n billig, c'est un lieu discret, à … Lire la suite Book’n Billig

Si je ne vais nulle part…

Si je ne vais nulle part, je trouverai bien la direction tout seul, ne vous inquiétez pas. acrylique, graphite et pastels à l'huile sur papier, format A3 Expérimental ne veut pas dire compliqué, cela veut dire expérimental. Quelque chose de risqué, on sait que cela peut échouer. Donc tentons, innovons, expérimentons sans gêne aucune, c'est … Lire la suite Si je ne vais nulle part…

Une fenêtre ouverte sur la mer

Peu à peu, de série en série, je prends conscience de ce qui m'attire : un espace lié à la nature, où la dureté du minéral s'oppose à l'assaut des éléments - mer, pluie, vent. Ce lieu de rencontre entre le dur et le souple, le solide et le liquide, le permanent et le mouvant. … Lire la suite Une fenêtre ouverte sur la mer

La matière du souvenir

J’ai terminé récemment le récit de Fred Griot, Cabane d’hiver. Journal d’un homme qui s’accorde un mois pour vivre seul, en plein hiver, dans une yourte, dans les Causses du Larzac. L’auteur fouille la langue, y cherche sa voix. Il le fait avec une sobriété et une simplicité qui ont su me toucher. La démarche … Lire la suite La matière du souvenir

Extimes pensées

Dans un roman que j'ai adressé à plusieurs éditeurs, mais que ceux-ci n'ont pas encore eu le courage (ou la folie) d'accepter, j'ai placé comme personnage central une femme écrivain, en panne d'écriture parce qu'habituée des romans feel good à succès, elle rêve d'aller vers une écriture plus intime. Cependant la peur de se dévoiler, … Lire la suite Extimes pensées