Recherche

Gwenaëlle Péron

Peintures et explorations

Mois

janvier 2018

Elans contraires

20180116_110441.jpg

Acrylique et pastels à l’huile sur toile, 80 x 80 cm

Cette nouvelle pièce, dans le jeu de puzzle pictural qui s’inspire des roches de l’estran – celles que la mer découvre et recouvre au gré des marées – résume aussi mon état d’esprit du moment. Elans contraires. Peu à peu, par amoncellement de réflexions et enchainement des jours, une clarté diffuse apparait dans ce qui, ces derniers temps tenait de la chambre noire.  Lire la suite

Un jeu d’enfant

Si je m’en tiens à la théorie, en matière de création, je peux faire ce que je veux. Je suis entièrement libre. Seulement, arriver dans l’atelier le matin, ça ressemble parfois à ça :

20180106_161554 (1)

un espace immense, impressionnant par l’étendue de ses possibilités, dans lequel je me sens toute petite. Je sens le vent de la liberté, la chaleur de la joie. Je vois la ligne d’horizon et toutes les directions. Mais je n’y arrive pas. Je reste là, indécise. Je me dis que trop de choix tue le choix, mais ce n’est pas la vraie raison de mon inhibition. Lire la suite

L’observatoire

20180103_122414.jpg

Acrylique et pastels à l’huile sur toile, 65 x 50 cm

A l’origine, il y a un ratage. Lire la suite

Et rêver des Naïades…

20180103_113558.jpg

Acrylique et pastels à l’huile sur toile, 80 x 80 cm

Je commence l’année en terminant une toile entamée en novembre 2017. L’ensemble est venu à coups de pinceaux très spontanés, sans trop cogiter à l’harmonie des couleurs ou des formes.  D’où ce côté un peu brouillon (venteux diront les plus polis…), cette impression d’une nature non contrainte et qui s’exprime dans un fouillis de tiges et de brins.

Cela reflète bien mon état d’esprit du moment, où je suis en train d’éliminer peu à peu tout ce qui m’entrave, m’alourdit, me freine. Et je me dis qu’il est bon de commencer cette nouvelle année avec cette vision d’un printemps, cachant dans ses plis de verdure un lieu secret où peuvent circuler les esprits et les créatures, comme coule cette eau douce, sans qu’on sache d’où elle vient, où elle va…

Fluidité, fraîcheur, liberté… de bonnes directions à suivre en 2018, vous ne trouvez pas?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑