Ce n’est peut-être pas un hasard si j’écoutais Pascal Quignard, invité de Marie Richeux dans l’émission Par les temps qui courent, lorsque j’ai terminé cette série de peintures sur papier. L’écrivain disait justement « on ne peut pas imposer du vrai qui n’existe nulle part« .

Spontanément, je n’ai jamais cherché à atteindre le réel à travers la peinture, mais plutôt laissé émerger des paysages intérieurs. D’où viennent-ils? Des rêves? Des souvenirs accumulés et compilés en couches plus ou moins opaques? Des lignes brisées semblent suggérer au spectateur d’élaborer, avec ce qu’il a sous les yeux, son propre paysage. La lumière n’est-elle pas d’abord affaire de vibration?

20180919_122129

 

Il y a des horizons impossibles à atteindre, des aubes que l’on ne verra pas. L’automne, dans sa forêt de bruns et de verts, échappe à toute fixation sur quelque support que ce soit, comme si les feuilles n’avaient jamais fini de voler. Les animaux y sont invisibles, seulement perceptibles par les traces que leurs passages répétés révèlent dans l’herbe foulée. Tout est mystère et secret, jeu de piste infini qui laisse le curieux sur sa faim.

 

20180919_1221102

Sur l’eau, les courants dégradent les couleurs, tracent des lignes que seul le regard peut suivre. Les îles ne sont peut-être que des mirages destinés au repos de notre esprit, toujours trop stimulé par les tentations, les appels et les notifications. La couleur dans son apparente incohérence suggère le plongeon, l’oubli de soi. Il faut entrer dans le tableau comme on est dans le rêve. Nager sans chercher à comprendre. Simplement faire partie d’un grand tout qui nous dépasse.

Exprimer mais n’avoir rien à dire, rien à prouver.

Catégories : AcryliquePapier

8 commentaires

Aifelle · 20 septembre 2018 à 13 01 29 09299

J’aime bien l’émission de Marie Richeux. Elle a un bon choix d’invités et c’est toujours gratifiant lorsqu’une parole semble s’adresser directement à nous sur un sujet précis.

    Gwenaëlle · 20 septembre 2018 à 15 03 09 09099

    Oui, j’aime bien ce genre de « coïncidence »… 😉

lewerentz · 20 septembre 2018 à 15 03 40 09409

J’aime beaucoup vos réalisations. Quignard? Oups, mauvais souvenir de dissertation ;-D

    Gwenaëlle · 21 septembre 2018 à 10 10 02 09029

    C’est intéressant de l’écouter, mais je n’accroche pas du tout avec son écriture…

gambadou · 23 septembre 2018 à 10 10 41 09419

Texte aussi beau que les peintures. J’aime cette lumière.

    Gwenaëlle · 24 septembre 2018 à 7 07 44 09449

    Merci Gambadou! Je me remets en route… 😊

Claudine Frey · 1 octobre 2018 à 17 05 00 100010

J’aime cette réflexion sur le réel et le paysage intérieur.

    Gwenaëlle · 3 octobre 2018 à 14 02 06 100610

    Merci Claudine! Tu dois avoir ton propre rapport au paysage aussi, en Lozère notamment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :