Semaine #9

Semaine pauvre? Semaine riche?

A l’heure du bilan hebdomadaire, je me pose cette question. Les sept journées passées ont été pauvres du côté de la création. J’ai peint assez peu, et ce que j’ai fait ne m’a pas plu. Il faut accepter ces moments-là aussi, où l’on n’a pas assez de temps, trop peu d’inspiration. Des moments où l’on n’est pas concentrée non plus, et où la main revient alors vers ce qu’elle sait faire, ces paysages connus qui, de loin en loin, jalonnent ma pratique. Comme s’il fallait retourner vers ces formes familières – quel pays perdu? – pour soudain s’éveiller du mode « par défaut » et revenir à davantage de conscience.

20190301_105006-1

Ce qui nous lie

 

Peut-être parce que ma famille était défaillante, j’ai toujours accordé beaucoup d’importance aux amis. J’ai à cœur de soigner les relations, même si désormais, j’ai appris à laisser partir aussi ceux qui ne veulent pas demeurer dans le cercle. Je ne possède pas un carnet d’adresses épais comme un hamburger, mais j’ai la chance d’avoir quelques amis – hommes et femmes – avec qui je peux échanger sur de nombreux sujets, voire tous les sujets. Alors cette semaine il y a eu un apéritif au coin du feu, joyeux et sincère, en tête à tête avec un homme sensible. Je me suis livrée comme rarement. C’est dans ces moments-là qu’on comprend à quel point on a changé… Et puis il y a eu un dîner post-yoga où la conversation a bondi de sujet en sujet dans la bonne humeur et le plaisir du partage. Enfin, il y a eu des échanges épistolaires nourris qui ont traversé l’Atlantique de part et d’autre, défiant les distances et les saisons. Je garde tous ces souvenirs bien au chaud, afin de pouvoir y revenir quand j’aurai un peu froid.

20190119_150614
C’est pas moi qui l’ai faite, c’est Robert Doisneau… (image partielle)

Tout ce que je sais c’est que je ne sais pas

J’espère pouvoir, d’ici quelques mois, pouvoir développer mon activité dans une nouvelle direction : proposer des ateliers et des formations. Pour cela, je suis allée moi-même suivre une formation près de Brest. Parce que transmettre ne s’improvise pas, j’avais besoin d’apprendre les bases du métier. J’ai eu la chance de tomber sur un groupe de stagiaires très sympathiques, un formateur au top, le tout dans un cadre idyllique, en bord de mer. Des journées intenses – il en reste une à accomplir la semaine prochaine – dont j’ai retiré des connaissances et beaucoup de réflexions, idées, questionnements… Et la conviction que cet aspect-là va beaucoup me plaire! Affaire à suivre donc…

img_20190304_132010
La vue depuis le centre de formation

Et vous? Elle était riche ou pauvre, votre semaine?

 

4 commentaires sur “Semaine #9

  1. J’aime bien ton acrylique; peut-être plus « classique » mais réussie quand même. Moi, j’ai plus souvent des moments down que up, côté créativité ;-D Pour (peut-être) m’améliorer, il me faudrait suivre des cours, des ateliers, etc. Pour l’instant, malheureusement, avec la charge de travail au bureau, c’est difficile.

    1. Peut-être te mets-tu trop de pression pour « réussir » quand en réalité, il faudrait lâcher prise? Mais c’est vrai qu’il faut avoir l’esprit libre pour cela, et quand tout autour de soi, ça s’accumule, c’est difficile.

Envie de réagir?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.