Semaine #19

Apprendre toujours

Je suis depuis quelque temps le travail de deux artistes. Le premier, Nicholas Wilton, est américain. Il nourrit régulièrement son blog de vidéos où il donne des techniques et des idées pour améliorer son art. La seconde, Alice Sheridan, est londonienne et a une approche très intéressante dans les diverses manières de développer son travail d’artiste. Elle anime un podcast – Art Juice – qui révèle l’envers du décor de la vie d’artiste.

Capture d’écran 2019-05-10 à 14.14.28
Poems in the air, Alice Sheridan

Nicholas Wilton propose, une fois par an, un atelier de 12 semaines pour libérer sa créativité, en abordant aussi bien les techniques que le contexte global dans lequel on peint. Alice Sheridan explique que cet atelier lui a permis de progresser d’une manière significative, et elle en est cette année une des coaches. Convaincue autant par les arguments de l’un que de l’autre, j’ai décidé de m’inscrire à ce Creative Visionary Program et de m’embarquer dans ces douze semaines de formation. C’est une aventure au long cours qui va me mener jusqu’au milieu de l’été. Si ça vous intéresse, je vous en dirai davantage au fil des mois.

cropped-8650
Insignia, Nicholas Wilton

Tout se passe via internet, aussi bien les cours que le partage des différents travaux que l’on sera amenés à faire. Il y a environ 600 inscrits, de 27 pays différents et 43% des « élèves » vivent hors des Etats-Unis! Autant vous dire que cela va être une expérience extrêmement excitante et enrichissante d’entrer en contact avec des artistes aux profils si variés.

Même si ça n’est pas une attitude qui va de soi – on pense avoir toujours mieux à faire avec son temps et son argent – je commence à saisir à quel point il est important de se former, d’apprendre, d’être perpétuellement dans un mouvement ascendant pour acquérir des techniques, réfléchir à sa pratique et à la façon dont on désire la faire évoluer. On a la chance incroyable aujourd’hui d’avoir énormément de ressources en ligne, payantes ou non. C’est un vivier dans lequel il faut puiser, selon ses besoins car on a vite fait de se réfugier sinon dans cette zone confortable où l’on fait uniquement ce que l’on sait faire. Ce qui peut devenir vite ennuyeux.

L’avantage des cours en ligne, c’est que c’est très souple. On peut s’y consacrer quand on veut, aller à son rythme. Les techniques de communication actuelles permettent d’abolir les distances. Et contrairement à un stage in situ, il n’y a pas à se préoccuper du gîte et du couvert, ce qui occasionne aussi souvent des frais supplémentaires.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous déjà suivi des stages ou des cours en ligne?

Rencontres

Cette dernière semaine a été aussi l’occasion de passer un peu de temps avec Irvi, dont je vous ai déjà parlé. Elle crée essentiellement des collages et anime un atelier écriture/collage à Lanvéoc. Nous avons profité du soleil pour nous balader à Audierne, avant de finir dans un de mes QG, La Quincaillerie. L’idée, c’était d’écrire ensemble, mais la discussion a fini par l’emporter. On a quand même réussi à capturer de belles et franches couleurs sur le port.

J’ai aussi fait cette semaine la connaissance d’Olivier, un créateur qui imagine des objets lumineux et poétiques, à partir de matériel récupéré dans les brocantes ou chez Emmaüs. Il est à lui tout seul l’atelier Brutalux. Alors que la pluie tombait sur les bambous sans discontinuer, nous avons passé deux heures, les mains autour d’un mug de thé, à discuter de nos différentes approches, de la difficulté de vendre son travail, des sources d’inspiration. Ce fut un moment très enrichissant et nous nous sommes promis de jouer le match retour à Douarnenez.

Capture d’écran 2019-05-10 à 14.26.14.png
L’atelier Brutalux

Côté toiles

Je commence à préparer sérieusement l’exposition de juillet. Plusieurs toiles entamées dans mon atelier. J’ai lancé une « série » rose, couleur que je trouve joyeuse et chaleureuse. C’était sans doute pour contrebalancer la froideur météorologique! Pour le moment, une seule toile est achevée, les autres sont toutes en cours.

20190510_090515

La tendinite à l’épaule, assortie des séances de kiné bi-hebdomadaires, ne me facilite pas les choses, mais peu à peu, la douleur reflue et je peux de nouveau lever le bras. Je suis curieuse de voir comment ce que je vais apprendre dans le Creative Visionary Program va faire évoluer mon travail. Pour le moment, j’en suis là :

IMG_0181.jpg
La grande marée, acrylique sur toile, 70 x 70 cm

Je ne sais pas ce que vous évoque cette toile, mais tant au niveau des couleurs que des formes, je trouve qu’une immense énergie en jaillit. La rencontre du solide et du liquide. Je sens l’immense force de l’océan qui brutalise les galets quand les vagues déferlent sur les grèves. Tout vole et éclabousse. Ce pourrait être dramatique, mais ça reste joyeux, comme le jeu d’un enfant géant et un peu maladroit.

Et vous, dites-moi, elle était comment votre semaine? Qu’est-ce qui vous a inspirés? Avez-vous vu des expos, lus des livres que vous aimeriez partager? Rencontré des personnes dont le travail vous a captivés? 

 

8 commentaires sur “Semaine #19

  1. C’est un vrai feuilleton que ton blog, je le suis assidûment! Ces cours en ligne m’intéresse, connais tu les MOOCs du Centre Pompidou? Si jamais tu vois passer un cours d’aquarelle pour débutant peux-tu me le signaler.
    *

  2. Bonjour Gwenaëlle,
    Très intéressant, ta démarche et ton inscription à ce cours en ligne. J’ai déjà suivi des moocs gratuits mais toujours théorique (histoire art, santé et langues). Celui que tu entreprend à l’air vraiment bien et c’est qqch que je pourrais tout à fait m’imaginer faire (lorsque j’aurais un peu plus de temps). Je ne réjouis de lire ton appréciation / ressenti au fil des semaines.

    Je comprends pourquoi tu aimes le travail de Sheridan! J’aime beaucoup l’image que tu as mis et je me suis empressée de la suivre sur IG.

    Ta dernière acrylique me fait penser à un volcan ou un tsunami. J’aime beaucoup le rose.

  3. Ta dernière toile me fait penser à un « chaos organisé », ou qui essaie de s’organiser ; en tout cas les couleurs sont toniques ! Ton temps est bien rempli et tu me fais penser à la « Maison France 5 » où quand je regarde, la seule chose qui m’intéresse vraiment, ce sont les visites chez les créateurs dont certains me laissent bouche-bée d’admiration devant leur créativité (et leur cadre de vie en général !). Mais bien sûr, ils n’étalent pas les difficultés qu’ils peuvent avoir ou ont eu ..

    1. Oui, les journées passent un peu trop vite à mon goût, mais je ne vais pas m’en plaindre non plus. J’aimerais bien pouvoir faire des visites d’atelier chez d’autres artistes et en parler ensuite sur mon blog. C’est une idée qui flotte dans mon esprit depuis longtemps, mais je n’ai pas sauté le pas. Timidité? Manque de temps? Un peu des deux je crois!

  4. J’aime beaucoup ta toile, tu en parles bien. Je voyais aussi la mer, les vagues. Et une énergie, oui.
    Hâte de voir ton expo !!!
    C’est une bonne idée les stages via le net même si rien ne remplace la rencontre physique. Mais l’un n’empêche pas l’autre. Tu vas peut-être faire de très belles connaissances qui vont se concrétiser par des rencontres « pour de vrai ».

    1. Merci Sylvie. Oui, c’est déjà le cas, des personnes qui vivent entre ailleurs et la Bretagne. Il est question qu’on fasse connaissance bientôt. C’est assez amusant! Je pense que cet atelier va être très profitable. J’espère qu’on verra un avant/après sur mes toiles…

Envie de réagir?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.