Semaine #23

Expériences

Bien que les jours rallongent encore un peu, il me semble vivre une accélération du temps contre laquelle je ne peux rien. Chaque journée vient, comme poussée dans le dos par la précédente, dans la foule des moments qui remplissent une vie. J’entre dans mon atelier à neuf heures le matin, en sort en fin d’après-midi, pour y retourner souvent le soir, pour suivre les interventions en direct de Nicholas Wilton, et des coaches qui l’épaulent dans son programme de formation.

Les toiles en cours sont posées contre le mur. Je n’ai qu’à me retourner pour y jeter un coup d’œil. Si je veux pouvoir les observer plus longtemps, le canapé est à la bonne distance pour percevoir les grandes lignes sans me perdre dans les détails. Même mes nuits sont emplies de rêves où dansent valeurs, couleurs et formes. Preuve que le sommeil est l’étape nécessaire pour assimiler ce que j’apprends, ce que je comprends. 

En ce moment, on travaille sur le noir et blanc. J’ai fait mes devoirs, mais sans être ravie du résultat. A vrai dire, le but n’est pas là. Il s’agit plutôt de comprendre comment tous ces concepts interagissent pour rendre la toile remarquable ou banale. L’idée de base est de jouer sur les différences. Voyant que j’avais des lacunes dans ce rapport entre le noir et le blanc, j’ai réalisé des collages que j’ai ensuite photographiés et transférés sur mon iPad. L’application Procreate permet alors de travailler sur ces bases à l’aide de différents outils (crayons, pinceaux, textures, effets, etc…). Ce n’est évidemment pas le même rapport qu’avec la matière, mais cela permet de tester librement, de multiplier les essais sans s’inquiéter de gâcher du papier et de la peinture. 

En français, on parle de zones actives et passives, alors qu’en anglais, on évoque une conversation forte ou calme (loud or quiet conversation). J’aime cette expression qui donne  le sentiment que chaque toile a quelque chose à chuchoter dans la rétine de celui qui regarde. 

C’est l’essai que je trouve le plus intéressant, en termes de contrastes et de zones…

J’ai actuellement huit tableaux en cours, dans différents formats, plutôt petits ou moyens. Je constate chaque jour que ma pratique évolue, dans un sens plus personnel, mais je me sens encore soumise aux influences extérieures. Il est néanmoins remarquable de voir que quatre semaines de formation suffisent pour s’engager sur le chemin de l’approfondissement et de la recherche personnelle. Voici une partie du travail en cours. La première toile a été commencée la semaine dernière et les deux autres lundi. On voit déjà que l’approche n’est plus tout à faire la même. 

newsletter

En parallèle, je m’initie aux arcanes de la newsletter… Il y a une quantité invraisemblable d’articles et de conseils sur cette question d’importance. Les spécialistes ne rigolent pas avec ça, mais je lis leurs astuces de loin, car j’ai envie de faire quelque chose qui me ressemble, pas une lettre qui coche toutes les cases du Marketing pour les nuls. J’en suis aux balbutiements, et les premiers numéros seront sans doute le résultat de mes tâtonnements. J’ai choisi Mailchimp parce qu’il est possible de s’y connecter via WordPress, mais le résultat ne me satisfait pas vraiment. Cette newsletter, que je veux (en théorie) mensuelle sera un moyen de partager avec vous des informations que je n’évoquerai pas sur le blog. Pensez-vous que ce soit une bonne idée? Si vous le désirez, vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire grâce au formulaire suivant :

En cours…
Bravo! Vous voilà inscrit à ma formidable newlsetter!
Quand les traînées des avions convergent vers le même point de fuite

A bicyclette

Pour finir, une petite anecdote. Avant-hier, en fin d’après-midi, je décide d’aller faire un tour en vélo pour me dégourdir les jambes et m’aérer l’esprit pendant une petite heure. J’avais envie de silence et de contempler les paysages. Je roulais depuis à peine dix minutes quand un groupe de cyclistes en VTT me rattrape. Quatre retraités fous de vélo venus explorer les environs depuis Nantes. Et ce n’était que l’avant du peloton! Ils étaient dix-huit en tout. L’un d’eux a commencé à discuter avec moi de tout et de rien. Curieusement, nous n’en sommes pas restés aux banalités d’usage. Nous avons parlé mariage, et liberté, santé et plaisir des rencontres de hasard. Evidemment, tout le reste du groupe a fini par nous dépasser et le gars s’est fait copieusement chambrer. Je pense que le soir, à l’heure de l’apéro, il devait encore être la cible des quolibets. Quant à moi, j’ai profité du calme retrouvé sur le chemin du retour. La vallée était belle sous le soleil doré. Les champs ruisselaient dans toutes les nuances de vert. Du regard, j’essayais de les capturer toutes. Je me disais : c’est un vrai miracle d’avoir la nature ainsi disponible, à quelques tours de roue de la ville! Il parait que pratiquer la gratitude est une des voies vers plus de bonheur et de joie. Alors pratiquons!

Je vous souhaite à toutes et tous une belle fin de semaine, à bicyclette… ou pas!

Elle ne vieillit pas, cette chanson…

4 commentaires sur “Semaine #23

  1. Bonjour Gwenaëlle,
    Ravie de lire ton article. Je trouve très intéressant de vous faire travailler sur le noir/blanc. ça permet de voir d’autres choses qu’avec la couleur (contrastes, premier/second plans, notamment). J’aime beaucoup les photos n/b, p.ex. J’aime bien ta première toile; j’y voir des champs, l’oeil à hauteur des céréales. La troisième est intéressante aussi; tout à droite, je vois une plage, la mer, le ciel; les deux tiers restants sont moins évocateurs pour moi. J’aime les tableaux à la frontière entre abstrait et figuratif.
    Bonne journée !

    1. Bonjour Barbara, le travail en noir et blanc est en effet très formateur pour repérer les forces et les faiblesses d’un tableau. C’est aussi très intéressant de voir, dans le cadre de cette formation, les travaux des autres « élèves », de voir les coaches faire des démonstrations en direct. Je pense que ça pourrait vraiment t’intéresser! Bon week-end!

Envie de réagir?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.