Depuis que je vous ai parlé du programme de formation que je suis avec Nicholas Wilton, j’ai reçu des questions de votre part pour savoir comment cela se passe. Je vais donc vous donner aujourd’hui un aperçu de cette formation et de la manière dont elle se déroule.

C’est une formation qui dure douze semaines. Chaque semaine, des vidéos d’explication et de démonstration sont mises en ligne sur le « portail » où toutes les informations sont rassemblées. C’est le lieu où se trouvent les cours, le rappel des « live call » à venir, les newsletters hebdomadaires, les « bonus » (par exemple, quel matériel emporter quand on est en voyage), toutes les explications sur le fonctionnement de la formation, des groupes, etc… et les ressources à notre disposition (des documents à imprimer, une foire aux questions, un calendrier global, une présentation de l’équipe, etc…)

Le portail

Chaque semaine, il y a donc un nouveau cours. Le programme est divisé en plusieurs modules : processus, design/valeur, couleurs, textures, prise de risque et état d’esprit, finaliser et montrer ses œuvres. Le plus long est celui sur le design et les valeurs. Au-delà du portail, il y a un groupe fermé sur Facebook qui permet de partager tout ce que l’on veut : ses questions du moment, une œuvre sur laquelle on souhaite des retours, des photos ou des vidéos de son atelier, de son environnement… Il y a aussi des albums FB : l’un est personnel, et les autres sont consacrés aux travaux demandés chaque semaine. On peut mettre en parallèle des commentaires, des questions pour les coaches. Chacun est libre de commenter le travail des autres.

Il y a trois « live call » (conférence en direct) chaque semaine. Celui du jeudi est toujours animé par Nicholas Wilton, ceux du mardi et du samedi par les coachs. Susan Melrath, Alice Sheridan, Gabriel Lipper en assurent la plus grande partie. Il est possible, avant chaque intervention, de poser des questions aux coaches. Il y répondent par écrit, et parfois aussi au cours de la séquence vidéo. Chacun des intervenants explique son processus de création, réalise des démonstrations en ligne. Un autre aspect très intéressant aussi : les coaches utilisent les peintures qui ont été mises en ligne par les stagiaires, et grâce à Photoshop, montrent comment elles pourraient être améliorées. C’est extrêmement enrichissant de voir ces transformations en direct.

La page de la semaine 7, et une vidéo sur les améliorations possibles d’une peinture

Les vidéos des conférences sont enregistrées et sont consultables en ligne, si on en a manqué une ou plusieurs. Il y a des stagiaires dans le monde entier, et certains devraient se lever à 3h du matin pour les suivre, ce qui est quand même difficile! Nous sommes quelques françaises à participer (nous sommes trois, je crois…). Pour le reste, une majorité d’Américains, de Canadiens, de Britanniques. Et les 43% restant disséminés sur toute la planète…

Il n’y a pas de pré-requis ou de dossier pour s’inscrire à cette formation. C’est seulement une question de coût (environ 1900$). Il y a des artistes professionnels qui ont envie d’aller plus loin dans leur processus créatif, des amateurs qui parfois n’ont jamais touché à l’acrylique (qui est le medium qu’on utilise dans cette formation). Il y a des jeunes, des moins jeunes et même quelques octogénaires qui ont quelques difficultés, surtout avec la technique numérique (Facebook, où poser ses questions, comment partager, etc…)

Le groupe Facebook où chacun peut exprimer et montrer ce qu’il veut est un concept très intéressant. Nous sommes en effet tous et toutes dans le même bateau et donc plus enclins à partager nos doutes, nos peurs, nos faiblesses sans craindre d’être jugés. Au contraire, il y a beaucoup de solidarité, d’encouragements. Celles et ceux qui expriment leurs difficultés trouvent toujours des voix pour les rassuerer, les conseiller. C’est très chaleureux.

Les coaches sont aussi très à l’écoute et répondent rapidement aux questions. Rien n’est laissé de côté et il n’y pas de question idiote… L’équipe technique est toujours là en soutien au moment des conférences vidéos, et si quelqu’un a du mal à se connecter ou à intervenir dans les commentaires, il reçoit toujours une réponse très rapide. Tout cela se déroule dans une ambiance conviviale et positive, avec beaucoup d’encouragements. Absorber autant de choses en 12 semaines est difficile, et c’est la raison pour laquelle tout reste accessible pendant un an. Ainsi, on peut revenir, plus tard dans le temps, à certains concepts, revoir des vidéos, reprendre ce que l’on n’a pas bien saisi. Chacun est libre de procéder comme il en a envie. De mettre son travail en ligne ou pas, de commenter celui des autres, ou pas…

Les stagiaires de l’année précédente ont aussi accès au portail et peuvent dispenser leurs conseils. C’est surtout intéressant de lire à quel point ce programme a changé leur approche et leur a permis de passer à la vitesse supérieure dans leur pratique. Cela ne se fait pas dans le temps de la formation, mais plutôt après, dans les mois qui suivent. Comme tout changement, c’est une question de temps. Il est nécessaire d’assimiler les concepts avant d’en voir les effets dans son travail.

Je pense avoir abordé tous les aspects de cette formation, mais si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.


2 commentaires

lewerentz · 25 juin 2019 à 8 08 45 06456

Merci pour ton retour. Oh oui, cela semble très intéressant et je pense que ça pourrait m’apporter beaucoup. Mais vu le coût, je préfère attendre d’avoir terminé ma participation au gros projet (en plus du boulot habituel) auquel je participe. C’est cependant bien de savoir que tout reste accessible durant un an.
Bonne journée !

    Gwenaëlle · 25 juin 2019 à 9 09 29 06296

    Le stage a lieu une fois par an, et en général il est précédé de trois petits cours en ligne qui permettent d’avoir un aperçu et de vérifier que c’est adapté à ce que l’on cherche. Pour ma part, savoir qu’Alice Sheridan y avait participé et en disait le plus grand bien a été déterminant dans ma décision. Bonne journée Barbara!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :