C’est une semaine particulière qui vient de s’écouler, puisqu’en raison de la tendinite dont je souffre dans l’épaule et le bras gauches, j’ai décidé de ne plus peindre pendant un temps. Ce qui pourrait se présenter comme un réel problème m’a plutôt conduite à envisager les choses sous un angle positif : je vais pouvoir m’occuper de ce que j’ai laissé en souffrance, faute de temps, et progresser dans d’autres domaines. Et puis, l’autre bon côté des choses : mes jambes fonctionnent toujours! J’en ai profité pour aller faire une belle randonnée de quinze kilomètres, samedi dernier, avec ma chienne. C’est un circuit qui se trouve dans la campagne, à une dizaine de kilomètres de Douarnenez. Des chemins creux, du sous-bois et une rivière à longer pour que le labrador puisse sauter dans l’eau et ensuite m’éclabousser copieusement en s’essorant…

J’ai aussi mené à terme la rédaction de mon premier « freebie », c’est à dire du contenu gratuit que je mets à disposition de ceux qui sont intéressés, en échange d’une inscription sur ma mailing-list. Si vous êtes passé.e à travers et que cela vous intéresse, vous pouvez vous procurer le Mini-Guide pour commencer un Journal d’Explorations en cliquant sur le bouton.


Pourquoi vouloir élargir sa mailing-list? Eh bien, parce que cela permet de toucher davantage de personnes, d’avoir un vivier de clients potentiels pour mon travail d’artiste, ou pour des ateliers que j’espère pouvoir proposer d’ici quelques mois. C’est une démarche marketing qui est fréquemment utilisée. Maëlane vous explique comment faire, dans un article de blog très complet!

De la même manière, j’ai profité de mon temps pour créer aussi un Groupe sur Facebook pour encourager les échanges entre artistes. Je l’ai voulu assez large, ouvert à différentes disciplines – peinture, écriture, photographie, collage – parce qu’elles me semblent complémentaires. Vous pouvez y accéder en cliquant ICI. Si vous êtes engagé.e sérieusement dans une démarche artistique, si vous résidez en Bretagne (ou bien même si vous êtes juste amoureux.se de la région, n’est-ce pas Sabine? ;-)) n’hésitez pas à m’envoyer une demande. Je conçois cet espace comme un lieu convivial, une sorte d’atelier-café virtuel, où faire circuler l’inspiration, l’encouragement, la critique constructive et la bonne humeur. Le travail artistique est souvent solitaire et si les relations réelles sont indispensables, les « virtuelles » permettent aussi de faire connaissance avec des personnes que l’on a peu de chances de croiser dans la vie quotidienne.

J’ai, depuis longtemps, envie de me mettre à l’audio et à la vidéo. J’en avais parlé, je crois, en tout début d’année. C’était dans mes « bonnes résolutions ». Cette tendinite est donc l’occasion d’aller explorer dans ce domaine-là. J’ai envie de faire des « vidéos-poèmes ». Les Canadiens ont un festival de poésie qui propose ce genre de création. Pour le moment, je n’en suis qu’aux balbutiements, mais je suis très enthousiaste! Vous pouvez avoir un aperçu ici de certaines créations qui ont été présentées dans l’édition 2014 du festival en question.

Enfin, j’ai lu « Au bord de la Sanda », de Gyrdir Eliasson. C’est Aifelle qui, à travers que le billet qu’elle avait écrit à ce sujet, m’avait donné envie de le lire. J’ai été sensible à l’épure et à la nostalgie qui se dégagent de l’histoire. Celle d’un vieil homme qui cherche à retrouver le goût de peindre. Il occupe deux caravanes, dans un camping, au bord de la rivière Sanda. Il vit dans l’une, peint dans l’autre, et passe beaucoup de temps dans la forêt toute proche. C’est raconté avec une certaine distance et une réelle sobriété dans le style, ce qui n’empêche pas le propos d’être profond, et parfois grave. Une histoire qui résonnera longtemps en moi.

Je pense qu’avec tout ça, vous avez de quoi nourrir votre week-end, que je vous souhaite agréable, léger, serein, drôle et reposant!


4 commentaires

Matatoune · 14 septembre 2019 à 7 07 45 09459

Abonnement à la newsletter fait 😉

    Gwenaëlle · 15 septembre 2019 à 10 10 31 09319

    Chouette! Merci et à bientôt!

aifelle · 14 septembre 2019 à 9 09 15 09159

Je ne peux pas te suivre dans ta démarche d’artiste (je n’ai pas moi-même la fibre …), mais je suis contente que tu aies aimé « au bord de la Sanda ». Je pense aller au festival des Boréales à Caen cette année, où l’auteur sera présent.

    Gwenaëlle · 15 septembre 2019 à 10 10 30 09309

    Il doit être sympa, ce festival! Je me demande si d’autres titres de cette auteure sont traduits.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :