Si, la semaine dernière, j’ai raté ce rendez-vous, c’est parce que mon épaule me faisant toujours souffrir, je n’avais quasiment rien fait en peinture. J’étais plutôt frustrée… Je ne sais pas si ça va s’arranger… L’échographie semble montrer une fissure dans le tendon. Il parait que c’est irréversible. Il va donc falloir faire avec, ou autrement (chirurgie), mais rien ne sera décidé avant d’avoir fait des examens supplémentaires.

Malgré la douleur qui se rappelle à moi au bout d’une demi-heure, une heure de travail, j’ai eu envie de faire quelques petites choses cette semaine. Je suis en train de m’équiper pour faire des films de qualité, afin de pouvoir partager davantage avec vous mon processus créatif en images, et faire aussi, de temps en temps, des tutoriels, car je sais qu’il y a parmi vous des artistes toujours curieux.ses des méthodes de travail des autres. Pour cet exemple, j’ai pris une feuille de papier, que j’ai scotchée sur ma table et séparée en quatre espaces. Ce time lapse vous montrera les premières étapes du travail.

Une fois cette première étape réalisée, j’ai devant moi quatre peintures. Elles sont loin d’être achevées.

Si je considère ces bases de travail, je vois clairement émerger sur la photo n°4 un paysage de falaises avec la mer devant. Pour les n° 1 et 3, quelque chose semble vouloir apparaître aussi, même si je n’ai pas d’idée claire pour le moment. Par contre, je considère la peinture n°2 comme ratée car elle est déséquilibrée par ces deux masses – l’une sombre, l’autre claire – qui se ressemblent et s’opposent. Si je voulais la reprendre, il faudrait faire quelque chose pour casser cet effet de « corridor » qui mène le regard de bas en haut, directement.

L’idée, c’était vraiment de vous montrer que je pars sans idée préconçue et sans intention. Je me moque comme d’une guigne du résultat. C’est la seule façon d’avoir ces gestes spontanés, cette manière de circuler dans la page sans précaution. Au fur et à mesure des étapes, le travail devient plus réfléchi. Parfois, il faut sacrifier une zone que l’on aime bien pour l’équilibre de l’ensemble. Cela se décide au fur et à mesure, zone par zone. La peinture acrylique permet ce travail d’accumulation de couches, d’effets.

Ce sera tout pour cette semaine! Je vous souhaite à toutes et tous un beau week-end!


6 commentaires

lewerentz · 19 octobre 2019 à 16 04 42 104210

Génial ! Oui, c’est incroyable comme tu y vas « sans trop réfléchir » (c’est l’impression que cela donne – peut-être aussi à cause de l’accéléré alors ne le prends pas mal). Je vais tenter modestement. Sur la n° 1, moi, je vois un visage.

A part cela, navrée de lire que l’épaule ne vas pas mieux. Je t’envoie des ondes positives, même si elle ne te guériront pas. Bises.

    Gwenaëlle · 19 octobre 2019 à 17 05 08 100810

    Je ne le prends pas mal, ne t’inquiète pas! 😄 J’aime bien ces départs au petit bonheur la chance… Merci pour ton message. Bon week-end ! Bises.

sylire · 20 octobre 2019 à 20 08 47 104710

Bon courage pour ton épaule. Flûte alors !

    Gwenaëlle · 21 octobre 2019 à 19 07 15 101510

    Ah oui, ça m’embête, mais je me débrouille… Merci!

gambadou · 24 octobre 2019 à 21 09 29 102910

Tu vas vite dis donc 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :