Mon amie Sylvie me dit souvent : Oh moi, je n’ai pas du tout la fibre créative! Mais nous sommes tous créatifs, car face à un problème – qu’il s’agisse de créer un nouveau poste, d’écrire un livre ou de se reconvertir – nous passons tous par les mêmes étapes pour trouver une solution. 

On distingue en général quatre (ou cinq) étapes dans le processus créatif : 

Phase 1 : Préparation. On cherche, on rassemble des idées, on collecte des informations, on apprend

Phase 2 : Incubation. On commence à réfléchir à tout ce que l’on a rassemblé, et parfois, on fait totalement autre chose, en laissant son cerveau travailler en tâche de fond. Les idées sont en germe. Et soudain…

Phase 3 : Illumination. On trouve l’idée! 

Phase 4 :  Mise en œuvre. On retrousse ses manches et on se met au travail…

(Phase 5) : Lancement. On lance son idée, son produit, son livre, sa solution dans le vaste monde et en fonction du feedback, on l’adapte si besoin

En lisant cela, on voit qu’en matière de création, il ne s’agit pas tant d’inventer, que de mettre en relation des éléments qui existent déjà d’une manière novatrice. C’est cela qui va permettre d’écrire une nouvelle histoire ou de créer une chorégraphie… 

Puisque j’ai envie de creuser cette question du processus créatif, et de la poser à d’autres artistes, écrivains, artisans, créatifs de tous bords, il était normal que je commence par observer ma propre manière de faire. 

Pour le moment, je ne me suis pas vraiment attaquée à un projet d’envergure, nécessitant une longue réflexion préalable. Je suis plutôt du genre à me jeter dans le grand bain pour voir si je nage… J’aime bien commencer avec une certaine dose de hasard, d’imprévu, de spontanéité. Donc, face à la toile ou à la feuille blanche, je commence par placer des éléments, des collages ou des à-plats, ou à tracer des lignes, de manière à recouvrir une grande partie de la feuille. On pourrait dire que c’est ma phase 1. Ensuite, je laisse passer un peu de temps – quelques heures, quelques jours – et puis je reviens et ce recul – à la fois temporel et spatial – me permet de voir dans quelle direction aller. Ce que je fais. La toile progresse, mais je vais de nouveau me retrouver face à une zone que je ne sais pas encore comment faire évoluer. Donc, je laisse passer du temps. Et puis j’y reviens. 

Il s’agit donc en sorte de va-et-vient créatifs au sein même du processus, avant de pouvoir dire : c’est fini! En général, quand je décrète un travail terminé, je n’y reviens pas. 

Si je voulais travailler sur un concept, je procèderais de manière différente, et passerais davantage de temps à collecter des idées, des matériaux, des matières. A manipuler toute cela, dans le réel et en imagination, avant de faire des essais, des esquisses, des prototypes, et puis de me lancer. C’est d’ailleurs ce vers quoi j’ai envie d’aller. L’approche est alors différente, mais le processus reste le même dans son déroulement…

Et vous, comment créez-vous?


5 commentaires

abbi_art_ · 9 janvier 2020 à 12 12 31 01311

Pour ma part ,
J’ai un compte Pinterest abbihb où j’enregistre toutes les images qui m’intéressent et qui m’inspirent,
j’ai créé différents tableaux qui me servent de référence, et je les consulte très souvent quand je veux faire un nouveau tableau, dessin, etc ,
Et bien sûre il y a instagram aussi, la technologie à du bon pour nous inspirée continuellement

    Gwenaëlle · 11 janvier 2020 à 13 01 55 01551

    Absolument d’accord avec toi! Tout cela est très inspirant.

sylire · 11 janvier 2020 à 12 12 06 01061

J’apprécie le clin d’oeil 😉
Alors oui, vu comme cela, je suis aussi créative !
Et j’alterne les deux méthodes que tu décris selon le type de projet que j’ai en tête.

    Gwenaëlle · 11 janvier 2020 à 13 01 57 01571

    🤗 Bien sur que tu l’es! Bon week-end Sylire!

Pourquoi la créativité est-elle nécessaire? – Gwenaëlle Péron · 11 février 2020 à 6 06 02 02022

[…] mon article sur le processus créatif, je vous expliquais que la créativité est une ressource en nous, dans laquelle nous puisons pour […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :