Il arrive, pour des raisons diverses, que l’on cesse de peindre. Cela peut se produire durant quelques semaines, parce que l’on part en vacances, par exemple, ou bien plusieurs mois, voire des années parce que l’on a des enfants, une famille, un métier, et toutes ces choses très prenantes de la vie quotidienne qui grignotent sans vergogne notre temps libre.

Une fois qu’on a arrêté, il est difficile de s’y remettre. On peut avoir l’impression qu’on ne sait plus, ou qu’on n’est pas assez douée. Ou alors on se sent comme une moteur froid qui a du mal à se remettre en route. On a la tête pleine de pensées négatives et décourageantes qui nous éloignent encore plus de nos cahiers et de nos toiles. Comment faire?

Etude I

Plus on pratique, plus on pratique…

Ça parait évident, mais on le vérifie pourtant chaque jour dans tout un tas d’activités, comme la conduite, ou la cuisine, ou le sport. La peinture, c’est pareil! Si on a l’habitude d’en faire un peu tous les jours, ou bien les lundis-mercredis-samedis par exemple, eh bien on sait que c’est le moment de s’y mettre. On n’a pas besoin d’y réfléchir, la routine est établie. Même si ce jour-là on n’a que dix minutes, on les consacre à créer quelque chose, peut-être simplement une esquisse en quelques coups de crayon ou un collage, parce que ça va plus vite…

Peu et souvent

La recherche nous enseigne qu’on apprend plus vite et plus facilement si on pratique durant des séances courtes et fréquentes. Donc, il vaut mieux travailler par séances de trente minutes, trois fois par semaine, plutôt que durant une longue séance de 90 minutes. C’est quelque chose que j’ai expérimenté souvent : si je reste focalisée sur une toile plus d’une heure et demie, je finis par gâcher l’existant. Je préfère consacrer plusieurs petits moments aux toiles que j’ai en cours, et je travaille rarement plus de deux heures d’affilée, parce qu’après je m’embourbe. La méthode Pomodoro – qui consiste à travailler avec un minuteur pendant un temps donné – peut aider à faire cela. Des séquences courtes permettent d’alterner action et réflexion. On peint, on s’arrête, on réfléchit. Qu’est-ce qui nous plait? Qu’est-ce qui ne nous convient pas?

Jouer plutôt que travailler

Au moment de reprendre vos pinceaux, accordez-vous le temps de jouer un peu. Prenez vingt minutes ou une matinée pour simplement vous amuser avec les couleurs, les formes, les textures. Pour crayonner, coller, réaliser des motifs. En procédant ainsi, vous allez très vite retrouver le plaisir de la création et vous remettre au travail sera alors beaucoup plus facile. Cela peut même être une technique qui s’applique aux lundis matins, après la pause du week-end…

Augmenter sa motivation

Le mieux est de ne pas rester seule dans son coin. Il faut trouver des moyens de partager, par exemple sur les réseaux sociaux ou en invitant d’autres personnes à créer avec soi. On peut aussi participer à des challenges. En général, ils se déroulent sur une semaine ou un mois, et proposent une idée de départ chaque jour.

On peut aussi faire appel à quelqu’un qui nous aide et nous accompagne, régulièrement ou non, dans le travail. Quelqu’un qui peut trouver les mots pour nous redonner envie de peindre ou de créer, qui peut nous encourager ou nous donner des astuces pour ne pas nous décourager.

Accompagnement créatif

Si vous souhaitez trouver justement une personne qui puisse vous accompagner dans votre reprise créative, ou dans la poursuite d’un travail déjà engagé, sachez que je propose des séances individuelles d’Accompagnement Créatif. Elles se déroulent via internet : vous pouvez donc en bénéficier où que vous soyez. Elles peuvent porter sur un travail particulier que vous souhaitez améliorer ou bien sur des conseils et des techniques pour vous mettre dans un état d’esprit propice à la création. Vous trouverez toutes les informations sur la page dédiée. Et vous pouvez commencer par prendre un premier rendez-vous gratuit pour en savoir plus et me communiquer vos attentes, en cliquant ci-dessous.

Etude II

N’hésitez pas à partager en commentaire votre expérience sur ce sujet ou vos petits « trucs » pour vous remettre au travail.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :