Un des ingrédients pour créer une peinture qui « fonctionne » consiste à créer des effets et des textures pour donner du mouvement ou du relief à certaines zones. C’est particulièrement utile pour les zones qu’on dit « passives », c’est à dire celles où l’on va trouver peu de contraste, qu’on soit dans les tons clairs ou dans les tons foncés. Les effets et les textures vont alors donner de l’intérêt à ces zones en créant de subtiles variations. Je vous propose quelques techniques dans la vidéo ci-desssous.

Une fois ces textures créées, avec du gesso ou de la poudre de marbre, il faudra alors leur donner du relief en passant dessus une ou plusieurs couches de peinture diluée qu’on répand grâce à un pinceau aux poils fins et souples.

Quant aux effets obtenus par impression, grâce au papier cuisson, ils peuvent être appliqués sur un fond ou sur une peinture déjà en évolution. On peut ensuite les recouvrir de peinture transparente, ou bien pour un effet atténué, de peinture opaque diluée à l’eau.

Toutes ces possibilités peuvent changer profondément la richesse de vos toiles. Alors pensez à travailler vos « fonds » et expérimentez ces techniques. En plus d’être beau et surprenant, c’est aussi très ludique! Et vous le savez, pour moi, la création doit rimer avec avec jeu!

Sur cette peinture, ce sont les collages qu’on discerne sous la peinture qui contribuent à donner de la richesse.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :