En ces temps confinés, je vous propose quelques pistes pour vous évader un peu.

La peinture intuitive de Judy Woods

Ascension in blue © Judy Woods

J’aime l’approche intuitive de Judy Woods. Elle répond au fur et à mesure aux éléments et à ce qui apparait sur la toile. Cela donne à son travail un style unique, que je trouve très ludique et frais. En regardant ses œuvres, on a envie de se raconter des histoires ou bien de sauter dans les flaques. Prof d’arts plastiques pendants quinze ans, elle a toujours aimé « faire des trucs », mais en 2016 a décidé de se mettre à « sa » peinture. Elle intègre des collages, des éléments de son quotidien. C’est un jeu où l’accidentel et l’intentionnel se côtoient.

 

 

Les conversations avec le hasard de Bertrand Gruyer

©Bertrand Gruyer

Bertrand Gruyer s’est donné un défi : de l’insignifiant, faire des œuvres d’art. Appareil photo en main, il traque ces détails qu’on ne voit plus à force de marcher dessus, ces signes, ces ombres qui s’étalent sur les murs des villes. Etant moi-même sensible à ces compositions nées du hasard, je ne pouvais qu’aimer ce travail d’observateur patient et obstiné, ce regard décalé sur le monde.

 

 

Les courts métrage du Kino Confiné

Depuis quelques années, se tient tous les ans, à Douarnenez, durant les vacances de Pâques, le Kino : un défi lancé à tous ceux qui veulent le relever de faire un court métrage sur un thème, en moins de trois minutes. Il se trouve que cette année, le Kino est confiné… Mais cela n’a pas bridé l’imagination des participant.e.s, au contraire. Voici un exemple ci-dessous, et en cliquant sur le lien du titre, vous aurez accès à toutes les vidéos.

Bonne évasion!

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :