Dans cette nouvelle vidéo, je me prête à une sorte d’expérience : saisir les éléments de mes paysages familiers, et les transposer librement sur le papier, grâce à divers médiums. Aucun souci du résultat… Je cherche juste à exprimer la sensation d’espace que je ressens dehors, et le mouvement de l’air, du vent, des herbes. Plus inspirée sans doute par les monts d’Arrée que par la mer, pour une fois. Mais l’eau est toujours là, même si c’est seulement à l’état de flaque ou de ruisseau, ainsi que la touche mauve des bruyères qui tapissent souvent le sol…

Que ferais-je de ces petites études, d’un format inhabituel? Je compte les utiliser comme base de travail et de réflexion, dans un carnet d’atelier que je vais créer sur ce thème. C’est une première étape, où je vais noter ce qui me plait ou ce qui me plait moins, essayer de raffiner mon approche, et de la rendre aussi plus personnelle. Le chemin peut être très long, mais c’est justement cela qui le rend passionnant.

Au fil du temps, je me suis rendu compte que j’avais accumulé beaucoup de peintures sur papier, beaucoup d’essais, mais si je les laisse en tas dans un coin de mon atelier, elles ne m’apportent ni ne m’apprennent rien. Je dois m’en saisir, les observer de près et de loin, décider de ce qui me correspond vraiment, et de ce qui est peut-être trop influencé par l’extérieur. C’est par ce long travail de tamisage que je vais aller vers une expression encore plus personnelle.

J’en profite pour vous dire qu’un cours de peinture s’est mis en place dans l’atelier de Botbihan et que la première séance a lieu aujourd’hui même!

L’atelier d’écriture du 27 mars est encore ouvert aux inscriptions pour quelques jours. Si vous désirez y participer, contactez-moi ou bien Irvi directement : contact@irvi.bzh


1 commentaire

lewerentz · 18 mars 2021 à 7 07 21 03213

Bonjour Gwenaelle,
C’est intéressant de te voir travailler, comme toujours. Pour ma part, je me suis rendue compte que c’est lorsque je ne réfléchis pas trop et y vais à l’instinct que je réussis le mieux mes bachtroye. Du moins pour les grandes lignes.
Contente de savoir qu’un cours s’est mis sur pieds à ton atelier !
Belle journée, bises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :