13 avril

Assez vite je me heurte au vide. Que dire, mon dieu, que dire? Il faudrait que ce soit drôle, d’une intelligence fulgurante, et que ça n’ait jamais été dit. Rien de moins. Comme si le plaisir de l’échange ne pouvait pas se faire à travers des choses simples, et peut-être même un peu usées? Quelle importance après tout? Qui a décrété que nous devions tous être des génies? 

J’écoute une chanson en breton. Je n’y comprends rien. Mais j’aime le rythme, et je crois qu’au fond de moi, cela réveille mes origines celtiques. Remontée, comme des bulles à la surface, de moments d’enfance qui furent heureux, joyeux, dansants. J’ai le vague souvenir d’un feu de joie et d’un fest-noz dans un champ, et d’avoir dansé comme seuls dansent les enfants : sans inhibition. Si l’on me demandait de danser de la même façon aujourd’hui, je serais bien encombrée, gênée, alourdie. Mais devrais-je pour autant m’en empêcher?

On a tous des rythmes qui appellent la danse, le mouvement et que l’on met parfois quand l’esprit est trop engourdi, ou bien gelé par des pensées délétères. Alors là, au milieu de la pièce, sachant que personne ne nous regarde on se met à danser, et toute l’énergie accumulée peut enfin sortir. Que c’est bon! 

Formidable Nathalie Baye dans le film Les Sentiments.

Il est bien question d’énergie, de vibration. Celles que notre cerveau émet. Les basses et hautes fréquences, qui correspondent à certaines humeurs. Je voudrais connaitre le plus souvent possible cette énergie qui signale le plaisir, la joie, la gratitude. Elle donne des ailes et un allant qui autorise toutes les audaces. Je sais très exactement quand je ressens cela : quand un projet m’excite et que les connexions dans mon cerveau crépitent comme un feu d’artifice. Cela peut aussi se produire à la suite d’une rencontre, laissant présager de beaux épisodes. 

La question, c’est comment on suscite cette énergie-là, même s’il n’y a ni projet ni rencontre ? Cela touche à la motivation, donc à l’état d’esprit. La musique pourrait ouvrir une porte, si j’en crois les mots de ce chercheur. 

« La musique est un peau à peau sonore, c’est une caresse. Elle peut réguler notre humeur, modifier la biochimie de notre cerveau, et notamment réguler la sécrétion du cortisol, hormone de stress. On peut vraiment reprendre courage et se sentir revitalisé. La musique est une super médecine non-invasive, »

Emmanuel Bigand, La symphonie neuronale

Et à part ça, quels autres ingrédients dans ma journée? Une aube douce, des ombres inspirantes, quelques photos de femmes nues (pour un cours en préparation) et un vieux tableau destiné au rebut que j’ai ressuscité d’entre les morts et sur lequel je travaille sans attendre quoi que ce soit. C’est la condition sine qua non pour être surprise.

Avec tous ces imprévus / changements / refus d’obstacles, j’ai changé mon offre de stages pour la fin du semestre. SI vous voulez découvrir ce que je vous propose en mai et juin, vous pouvez télécharger le document suivant :

Et pour terminer en musique, une petite dédicace à mon amie Irvi… 😉


7 commentaires

lewerentz · 13 avril 2021 à 17 05 56 04564

J’adore la citation de M. Bigand !

Mébul · 13 avril 2021 à 23 11 47 04474

Je me suis bien reconnue dans la danse de Nathalie Baye,il m’arrive de faire à peu près la même chose et ça fait du bien !
Quant à la seconde chanson, une belle douceur.
J’écoutais, en te lisant, les Gnossiennes 1-6 de Satie, j’adore la 1 !

    Gwenaëlle · 14 avril 2021 à 8 08 51 04514

    Oui, j’aime beaucoup ces morceaux aussi. J’avais bien aimé la manière dont Arthur H et Feist s’en étaient inspirés pour un duo chanté. Il y a tant de morceaux à découvrir, à ré-écouter sans se lasser…

martiphil5 · 14 avril 2021 à 7 07 13 04134

Peinture et écriture se marient à merveille. Merci de nous offrir autant de talents en une seule et belle personne. Je vous apprécie un peu plus chaque jour et depuis longtemps en me promettant de vous féliciter pour votre sensibilité pas toujours facile à vivre comme pour tout artiste, cela vient de l’âme. Il faut parfois creuser loin pour trouver la pépite mais cela en vaut la peine, la preuve nous sommes là pour vous l’affirmer : nous savons apprécier. Belle journée en Bretagne d’une dauphinoise fidèle abonnée.

    Gwenaëlle · 14 avril 2021 à 8 08 54 04544

    Merci, vous lire met toujours du baume au cœur ! 😀 La journée s’annonce belle mais bien fraîche… dommage, la mer limpide appelle à la baignade pourtant!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :