Quand on commence à peindre, on est souvent réticent à travailler comme si le résultat n’avait pas d’importance. On travaille avec précaution, et puis peu à peu on s’enhardit et nos gestes deviennent plus audacieux, nos techniques aussi.

Pour moi, il y a deux moments où il faut vraiment tenter quelque chose de fort et d’inattendu : lorsque l’on se retrouve bloqué, ou bien, comme dans l’exemple ci-dessous, lorsque l’on a perdu la connexion première à la toile et qu’on cherche à retrouver un chemin vers ce qui est en train de se produire sur la surface.

Les périodes de pause sont nécessaires, et quand le désir de peindre revient, on peut avoir l’impression qu’un vide s’est créé, que l’on ne sait plus comment faire. En réalité, le savoir-faire, les gestes, la technique sont toujours là, mais c’est plutôt notre esprit qui a besoin d’une période de transition pour se remettre dans un perspective créative adaptée. Surtout lorsque l’on souhaite peindre de manière abstraite. Cela demande de se plonger vraiment dans la toile, d’être à l’écoute de ce qui s’y passe et de savoir prendre des décisions radicales parfois, pour en faire ressortir toute la puissance expressive.

Si vous peignez, vous aussi, ou créez d’une quelconque manière, avez-vous ressenti ces moments où la re-connexion est difficile? Comment faites-vous dans ces cas-là? Avez-vous des techniques particulières? Vous pouvez me faire part de votre expérience dans les commentaires.


4 commentaires

lewerentz · 16 septembre 2021 à 6 06 49 09499

Très intéressant ! Cela m’arrive souvent : je commence une bachtroye puis je ne sais pas comment continuer ou je dois attendre que ça sèche, je me lasse où je suis interrompue mais je suis contente de ce que j’ai fait. Bref, je dois reprendre plus tard et là : oups…! Du coup, je vais tester ta technique d’y aller un peu au feeling pour voir si ça ne relance. Ma technique est souvent de retourner la toile pour voir comment faire, ou comme tu me l’avais suggéré, de prendre une photo, la passer en n/b pour vérifier aussi l’équilibre des tonalités, des ombres et lumières.
Merci pour tes vidéos.

    Gwenaëlle · 16 septembre 2021 à 9 09 02 09029

    Merci Barbara. J’espère que ça te permettra de te sortir de certaines impasses. 😉

Liliba · 16 septembre 2021 à 9 09 03 09039

Passionnant de voir cette métamorphose et l’avancement de ton travail. C’est aussi un peu la même chose en écriture, bien que moins visuel.

    Gwenaëlle · 16 septembre 2021 à 9 09 06 09069

    C’est ce qui est fascinant avec le processus créatif, toutes les correspondances qu’il y a entre les différents modes de création. Je ne m’en lasse pas! 😁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :