3 commentaires

Candas Muriel · 25 novembre 2021 à 14 02 18 111811

Parfois la déception peut être très grande, au point de vouloir tout abonner ! Cela me rappelle mon expérience du tricot… quelques rangs réussis et puis tout à coup, une maille perdue, un cafouillage et je m’énerve ! Je démonte et recommence nerveusement… une fois, deux fois.. je rage et termine par arrêter en colère. En moi cette petite phrase, «  tu es nulle, tu n’es bonne à rien ».
Je renonce, un goût amer dans la bouche..
Depuis je préfère la petite couture où j’obtiens des résultats positifs, mais j’avoue me cantonner souvent à mon petit confort.
Cela ne veut pas dire que je n’y reviendrai pas, mais je me laisse le temps de digérer. 😉

    Gwenaëlle · 25 novembre 2021 à 22 10 23 112311

    Comme quoi, c’est vraiment une question d’état d’esprit. C’est là dessus qu’il faut travailler d’abord. Récemment, je me suis lancée dans le crochet, pour voir. Pas évident ! C’est la pratique, peu à peu, qui fait la différence. Il faudra que tu re-tentes le tricot peut-être. Tranquillement, en acceptant que les erreurs et les tâtonnements font partie du processus d’apprentissage… 😉

lewerentz · 26 novembre 2021 à 17 05 42 114211

J’aime bien la citation de Monet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :