| | |

Retrouver son âme d’enfant #2

Comment retrouver son âme d’enfant grâce à l’art et à la création? C’est en effet une étape indispensable, comme je vous le disais dans le premier billet. Nous allons voir aujourd’hui une autre manière de procéder. Mais auparavant, j’ai envie de partager avec vous l’expérience d’une créatrice américaine, Jessica Swift.

Une expérience bouleversante

Jessica Swift a perdu son mari alors qu’elle était enceinte de son deuxième enfant. Cela a évidemment été un choc, et un bouleversement incroyable dans sa vie. Curieusement, elle et sa belle-mère se sont retrouvées autour de l’image de l’arc-en-ciel : il symbolisait pour les deux femmes le défunt.

Jessica a peint une quarantaine d’arcs-en-ciel qu’elle a donnés à ses proches pour les remercier. Et c’est ainsi que peu à peu, ces peintures sont devenues le symbole de la gratitude qu’elle éprouvait pour tous ceux qui l’entouraient et la soutenaient dans ces moments tragiques.

Après les funérailles, elle a continué à peindre ces arcs-en-ciel, auxquels se sont peu à peu ajoutés d’autres peintures, comme des messages d’encouragement à elle-même. La création a eu un effet profondément calmant sur la jeune mère et c’est ainsi qu’elle a pu traverser cette épreuve, et par la suite, commencer à vivre de ces créations.

La création réparatrice

Ce témoignage montre que l’art sert aussi à cela : se rappeler de ceux que l’on aime ou de moments précieux, exprimer sa gratitude et son besoin d’encouragement, ou de soutien.

Aussi, je vous propose aujourd’hui d’utiliser la peinture comme base de messages que vous désirez vous adresser à vous-même ou à d’autres. Comme toujours, je vous présente dans la vidéo deux possibilités, mais il y en a bien d’autres.

Se faire du bien

Quand on peint (ou que l’on commence à peindre), on n’a pas toujours envie de créer des œuvres élaborées, intellectualisées, répondant à des canons esthétiques. Parfois, on a juste envie de se faire du bien, en s’accordant une heure ou deux pour jouer, pour peindre quelque de simple, voire de naïf. Et il n’y a aucun mal à ça! Il suffit de voir par exemple le succès des livres de coloriage.

Je suis profondément convaincue de l’effet thérapeutique de la création. Pas besoin d’aller forcément consulter ou de suivre une séance d’art-thérapie. On peut, dans le secret de son atelier, ou sur la table de sa cuisine, prendre un moment pour soigner de son âme avec des pinceaux et des couleurs.

L’expérience humaine est parfois délectable, mais aussi souvent semée d’embûches et d’épreuves. L’anxiété est là, prête à fondre sur nous, au creux des nuits. On se fait du souci, parfois pour rien et parfois pour des choses essentielles de la vie. On est fatigué, on souffre, on peine à avancer. On se sent isolé, invisible, négligé.

Face à tout cela, nous ne sommes pas totalement impuissants. Diverses pratiques peuvent nous aider, et l’art en fait partie. Alors n’hésitez jamais à vous faire du bien quand vous en avez envie, en peignant des arcs en ciel, des papillons, des oiseaux, ou des fleurs. Il n’y a aucune démarche qui soit plus valable qu’une autre. L’important est que cela vous plaise et vous comble.


Si mes billets vous plaisent et que vous désirez en lire davantage…

Si, comme moi, vous êtes intéressé(e) par tous les sujets de la vie…

Alors vous pouvez vous abonner à “Un pinceau dans le café”, mon journal extime en ligne.

Pour en savoir plus, cliquez ci-dessous.

A lire également

2 Commentaires

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi : c’est d’ailleurs pas pour rien que je dis toujours que je “bachtroye” et non pas que je peins (même en amateur correcte). Ce mot patois décrit bien le fait que je me lance sans trop réfléchir, il y a des bourdes, tant pis, je repasse une couche, je colle qqch, etc. Mais il est vrai aussi que lorsque je réussis à bonne peinture, j’ai envie d’en faire d’autres, et là, je suis clairement dans une autre démarche.
    Belle journée ! Bisous de Suisse.

Donnez votre avis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.