Les remous de la vie

Je me rends compte que je n’ai pas été très assidue dans mes publications sur le blog. Il faut dire que septembre et octobre ont été des mois houleux, agités par des émotions contradictoires. La mort s’est invitée une première Lire la suite…

Ceux qui savent ne parlent pas

 

Par deux fois cet été, j’ai éprouvé le besoin de suspendre des relations épistolaires qui, jusque là, avaient été denses et riches en émotions. Soudain, les mots m’ont semblé s’empiler, et par un effet d’accumulation, se vider de leur sens. La facilité avec laquelle on échange des mails me donne souvent une impression de surcharge. On ne communique plus vraiment : on parle, on parle, et bientôt ce sont deux voix qui s’élèvent en parallèle, sans plus réussir à se rencontrer. (suite…)

Western Song

Entre autres choses, je commence une nouvelle série de peintures sur papier (pour le moment). Toujours inspirée par la mer, ses emportements et ses profondeurs. Je sens que je procède de manière encore plus libre qu’avant, ce qui me permet Lire la suite…

Surfaces de réparation

Deux heures après l’éveil, déjà les rêves s’effacent. Présence étrange d’une personne que je n’ai pas vue depuis très longtemps. Si réelle pourtant. Souvenir d’une tendresse qui ne pouvait pas se dire. Le ciel bleu frais. La mer calme, découpée Lire la suite…

La couleur des souvenirs

  Ce soir-là, j’étais seule dans la forêt. Le froid avait dissuadé les promeneurs et joggeurs habituels de venir fouler les allées. Mon esprit avait tout l’espace disponible pour vagabonder tandis que j’avançais, suivie par ma chienne. Malgré le bien-être Lire la suite…

Les gens heureux

Parce qu’ils ont leur double-page dans un magazine, parce qu’ils sont invités dans une émission, les gens célèbres donnent souvent l’illusion de vivre plus intensément, et d’être plus heureux que le commun des mortels. La lecture des articles qui font Lire la suite…

L’étrange douceur

Comme un oiseau dans la tête Le sang s’est mis à chanter Des fleurs naissent c’est peut-être Que mon corps est enchanté Que je suis lumière et feuilles Le dormeur des porches bleus L’églantine que l’on cueille Les soirs de Lire la suite…

No man’s land

A la croisée des chemins une route vers l’infini une autre route perdue dans les brumes et ne pas savoir où aller.   Tentation de rester là attendre le destin ou retourner en arrière. On ne peut refaire le chemin Lire la suite…

L’île rétive

l’île rétive se refuse encore à sceller tes mots pourtant du flux laborieux s’exondent des trophées   d’insolites tresses de nœuds d’agui effets de femmes frisottant au soleil au sel des palabreuses marées   mais aussi   des voix blessées Lire la suite…