Influences

Récemment, une amie qui se reconnaitra, m’a demandé si je comptais donner des cours. Une autre, quels étaient mes maîtres en peinture, et si l’œuvre de certains me rendait folle de jalousie. Ces interrogations m’ont menée sur la piste de Lire la suite…

Pourquoi vendre en ligne?

Parfois, il est difficile de trouver l’origine d’une idée. Celle-ci, je sais exactement où elle est née : dans l’aéroport d’Orly! Elle avait dû mûrir un peu avant dans mon inconscient, mais elle s’est manifestée dans une salle d’embarquement, alors Lire la suite…

The orange anchor

Sur le littoral et dans les ports, il y a toujours ce fort contraste entre les dégradés de bleu-vert-gris et les rouge-orangés du matériel nautique, des bouées, des vêtements de marins. Une histoire de composante et de sécurité. Lancer au Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Les remous de la vie

Je me rends compte que je n’ai pas été très assidue dans mes publications sur le blog. Il faut dire que septembre et octobre ont été des mois houleux, agités par des émotions contradictoires. La mort s’est invitée une première Lire la suite…

Ceux qui savent ne parlent pas

 

Par deux fois cet été, j’ai éprouvé le besoin de suspendre des relations épistolaires qui, jusque là, avaient été denses et riches en émotions. Soudain, les mots m’ont semblé s’empiler, et par un effet d’accumulation, se vider de leur sens. La facilité avec laquelle on échange des mails me donne souvent une impression de surcharge. On ne communique plus vraiment : on parle, on parle, et bientôt ce sont deux voix qui s’élèvent en parallèle, sans plus réussir à se rencontrer. (suite…)

Western Song

Entre autres choses, je commence une nouvelle série de peintures sur papier (pour le moment). Toujours inspirée par la mer, ses emportements et ses profondeurs. Je sens que je procède de manière encore plus libre qu’avant, ce qui me permet Lire la suite…

Surfaces de réparation

Deux heures après l’éveil, déjà les rêves s’effacent. Présence étrange d’une personne que je n’ai pas vue depuis très longtemps. Si réelle pourtant. Souvenir d’une tendresse qui ne pouvait pas se dire. Le ciel bleu frais. La mer calme, découpée Lire la suite…

La couleur des souvenirs

  Ce soir-là, j’étais seule dans la forêt. Le froid avait dissuadé les promeneurs et joggeurs habituels de venir fouler les allées. Mon esprit avait tout l’espace disponible pour vagabonder tandis que j’avançais, suivie par ma chienne. Malgré le bien-être Lire la suite…