Inspiration et désirs : le livre

Lors de la formation que j’ai suivie cet été avec Nicholas Wilton, les deux premières créations proposées étaient un panneau d’inspiration et un panneau de désirs. Avant d’aborder la réalisation de peintures proprement dites, il était en effet important de clarifier les choses en cernant ce qui nous nourrissait et Lire la suite…

Journal créatif #39

N’est pas vidéaste qui veut… Si vous vous êtes demandé pourquoi il n’y avait pas eu de journal créatif la semaine dernière, eh bien c’est tout simplement parce que j’ai complètement raté mon coup! Je voulais mettre en images la semaine qui venait de s’écouler. Je suis partie avec mon Lire la suite…

Mélanges amoureux

J’ai repris le livre de Bernard Quiriny, Contes carnivores, que j’avais déjà massacré une première fois pour poursuivre mon trafic d’histoire. La règle du jeu est simple : choisir une des nouvelles du recueil, déchirer une page après l’autre, et avec chacune écrire le chapitre d’une « histoire » ou un poème. Lire la suite…

Semaine #10

Terre Mère Pas à pas dans la forêt je me laisse happer par les matières, les formes étranges que la nature dessine. Rosaces de bois, striures des écorces comme des vagues figées à l’assaut d’on ne sait quel obstacle. La forêt exerce son pouvoir magnétique sur moi, m’attirant régulièrement. Dans Lire la suite…

Semaine #6

Une expérience intéressante Une amie artiste – Irvi – anime au café des Voyageurs, à Lanvéoc, sur la presqu’île de Crozon un atelier d’écriture et collage. Depuis longtemps déjà, elle m’invitait à y participer, alors j’ai fini par me décider. Samedi dernier, armée de papier, ciseaux, colle – stylos, carnets Lire la suite…

Histoire découpée

C’était dimanche. Il faisait gris. Il fallait bien s’occuper. Parmi les livres que je voulais donner, il y avait les Contes Carnivores, de Bernard Quiriny. Il s’agit d’une suite de nouvelles à la tonalité étrange. J’ai commencé par la première, en prenant une page après l’autre, chaque page donnant lieu Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

L’étrange douceur

Comme un oiseau dans la tête Le sang s’est mis à chanter Des fleurs naissent c’est peut-être Que mon corps est enchanté Que je suis lumière et feuilles Le dormeur des porches bleus L’églantine que l’on cueille Les soirs de juin quand il pleut Dans la chambre un ruisseau coule Lire la suite…

Dans les verts de l’Auvergne

20171009_130159

J’y suis allée sans rien attendre, sinon quelques jours de solitude et des occasions de dépaysement. La maison était tout au bout de la route, une route qui se transforme en chemin et aboutit à cette roche romaine qui a donné son nom au lieu-dit. (suite…)