L’abstrait, c’est n’importe quoi?

Quelques considérations personnelles sur le sujet de l’abstrait qui semble parfois un monde difficile à pénétrer… On n’y comprend rien! L’art abstrait ne se donne pas d’emblée, comme peut le faire l’art figuratif. Pas de bouquet de fleurs ou de visage immédiatement reconnaissable, mais plutôt un assemblage de formes, une Lire la suite…

Entre les miroirs et les masques

  L’incroyable grésillement /des bruissements d’ailes /de ces présences/qui n’existaient pas / probablement Au calme irréel qui est tombé sur les villes répond le chant des oiseaux, comme démultiplié. Est-ce qu’auparavant on ne les entendait plus? Nos bruits humains de circulation, de vrombissement, de sirènes et d’agitation avaient presque recouvert Lire la suite…

Les instants qui dérivaient un peu

Les instants / qui dérivaient un peu / c’est vrai Les jours se suivent avec une sensation de déjà-vu. Comment organiser les heures pour qu’elles ne ressemblent pas à un tampon appliqué chaque jour sur une nouvelle feuille, avec la constance et l’application d’un employé modèle? L’incertitude pourtant rôde à Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Sur un banc dans le vent

Durant ce temps de confinement, on a bien besoin d’un bol d’air de temps en temps. La balade du chien est l’occasion pour moi de saisir sur le vif l’ambiance et les couleurs du moment. Voici un aperçu en image et en sons de la journée d’hier.  

La vie suspendue

Ça ressemble à un roman d’anticipation, mais c’est la réalité. En l’espace de quelques heures, ce qui faisait notre ordinaire s’est évaporé. Ces libertés qu’on croyait acquises n’ont plus cours. Pour éviter la propagation rapide et problématique d’un virus, nous voici tous assignés à résidence, sommés d’éviter tout contact avec Lire la suite…

Courageuses

Je regarde les femmes autour de moi, et je les trouve incroyablement tenaces et courageuses. Je ne dis pas cela en référence aux hommes. Je dis cela parce que je vois mes amies, proches ou plus éloignées, qui arrivent au milieu de leur vie, ou un peu plus loin. Elles Lire la suite…

Mélanges amoureux

J’ai repris le livre de Bernard Quiriny, Contes carnivores, que j’avais déjà massacré une première fois pour poursuivre mon trafic d’histoire. La règle du jeu est simple : choisir une des nouvelles du recueil, déchirer une page après l’autre, et avec chacune écrire le chapitre d’une « histoire » ou un poème. Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Moissons

Il est sans doute encore un peu tôt pour faucher les blés, mais pour moi c’est le temps d’engranger. Les journées se suivent sans se ressembler, et chacune apporte son lot de grâces grandes ou minuscules. C’est cet homme qui s’arrête sur le seuil de la galerie et me demande Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Nous n’avons pas besoin d’être heureux

Vous les voyez comme moi, ces livres qui nous proposent l’infaillible recette pour être heureux en cinq étapes et trois tours de main, ces manuels qui compilent astuces et petits trucs pour rendre notre quotidien joyeux et léger. Et tous ces biens accumulés parfois plus par désœuvrement que par réelle Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Le privilège des artistes

Miracle d’Instagram. En quelques secondes et quelques clics, on peut pénétrer l’univers d’un inconnu, d’une personne qui vit ailleurs, et qu’on n’aura sans doute jamais la chance de croiser. Il y a quelques jours, j’ai été extrêmement touchée par les mots qui accompagnaient la photo d’une artiste anglaise installée dans Lire la suite…