Semaines #7 et #8

Le temps file et je suis obligée de regarder mes photos pour le remonter, être certaine de ne rien oublier dans ce qui a marqué ces deux dernières semaines. Parmi eux, ce voyage à Porto. Une surprise totale, jusqu’au comptoir d’enregistrement de l’aéroport, où mon mari a dû enfin avouer Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Histoire découpée

C’était dimanche. Il faisait gris. Il fallait bien s’occuper. Parmi les livres que je voulais donner, il y avait les Contes Carnivores, de Bernard Quiriny. Il s’agit d’une suite de nouvelles à la tonalité étrange. J’ai commencé par la première, en prenant une page après l’autre, chaque page donnant lieu Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

L’art et la vie

C’est le hasard qui m’a fait lire à la suite Journal pauvre, de Frédérique Germanaud, et Un monde à portée de main, de Maylis de Kerangal. Aurais-je senti les échos que l’un et l’autre se renvoient si davantage de temps s’était écoulé entre les deux? Impossible de le savoir, chacun Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a