Poésie

Détournement d’actualités

Je n’ai pas été très bavarde, ces dernières semaines. C’est parce que ça cogitait là-dedans. A la recherche d’idées pour écrire différemment, pour peindre autre chose. Il faut du temps pour que les idées mûrissent. Enfin, bref, ce midi, attablée dans un café bigouden, entre la séance d’accrochage pour la mini-expo de la Galerie Rouge […]

Plus

Recyclage et gribouillages

Quelques papiers découpés où figuraient des paragraphes du billet précédent. Des mots entourés presque au hasard. S’amuser à les agencer pour en faire des poèmes. Et compléter le tout par quelques gribouillages en guise d’illustration.  Il est encore nuit pourtant tu pleures Arlequin tes yeux bleus sont noyés autant d’alcool que de chagrin les filles ne […]

Plus

Poème pour les pierres (1)

Sur ta peau l’empreinte de mes doigts caresse prolongée à ta surface irréfutable pour déchiffrer la gravure du temps et des embruns vocable sensible des mystérieux passages de la lumière à l’obscurité je ne saurai rien de ton obstination minérale ne te connaitrai pas mieux après mais au creux des mains j’aurai inscrite à jamais la douce poésie de ton langage.

Plus

Balade dans la ville

Balade dans la ville au soir couchant. L’occasion de saisir. Avec les yeux, avec tous les sens. Ce qui vit et bouillonne. Ce qui réjouit et apaise. Chercher l’extraordinaire dans le banal. Le merveilleux dans le quotidien. Parfois, un sourire suffit à faire tout basculer… Menus présents … Ton humeur changeante ce soir alors que tu marches à […]

Plus

Circumambulation

Douce lassitude du soir quand la journée se termine le jour filant sur son erre la mémoire encore toute gorgée des mots         des voix ce qui fut et ne reviendra plus . sous la main pages tournées prélude aux rêves déjà en marche sur le chemin de ronde des nuits sphériques […]

Plus

Cormoran

Comme l’oiseau il vole puis plonge dans les eaux noires de sa nuit tendu vers ce fond qu’il faut toucher toujours avant de remonter à l’air libre! Collage, peinture et montage photo © Gwenaëlle Péron

Plus

Je veux dans ma maison de sang

Un ami fort un ami lent

Tout près de l'âme reposant

Son île avec mon continent

Un rêveur un peintre un Flamand

Avec un pinceau d'or patient

Doux comme un saint très violent

Et qui me fait un cygne blanc

Un cygne noir comme un milan

Qui m'enlève et me donne au temps

Henry Bauchau

Poésie Complète, Actes Sud