Moissons

Il est sans doute encore un peu tôt pour faucher les blés, mais pour moi c’est le temps d’engranger. Les journées se suivent sans se ressembler, et chacune apporte son lot de grâces grandes ou minuscules. C’est cet homme qui s’arrête sur le seuil de la galerie et me demande Lire la suite…

A la galerie

C’est officiel : j’ai ouvert la galerie que je loue pour le mois de juillet ce matin ( à l’heure où vous lirez, ce sera déjà hier matin) à 10h00. La veille, j’avais organisé l’espace et accroché les tableaux. Quelques personnes déjà avaient eu l’œil attiré par les toiles que Lire la suite…

Semaine #25

Bonjour à toutes, à tous! Comment allez-vous? L’exposition de juillet Je vous en ai déjà touché un mot, mais ça se précise, car le mois de juin sera bientôt terminé. A partir du 2 juillet et jusqu’au 30, j’exposerai une quinzaine de toiles récentes et une dizaine de peintures sur Lire la suite…

Semaine #3

Le mois de janvier bascule dans sa deuxième moitié, alors que les matins dévoilent leurs couleurs sur la mer. Harmonie de gris-bleutés et de roses timides qui dessillent l’œil fatigué pendant la balade des chiens. Alors que les truffes rasent le sol, je trempe mes bottes dans l’herbe humide. La Lire la suite…

Tout n’est pas parti, mais…

Je ne sais plus comment l’idée m’est venue. Une sorte d’illumination sans doute… mais je me suis dit qu’en cette fin d’année, un vide-atelier, c’était une bonne idée. J’ai donc lancé les invitations, accroché les tableaux dans le salon, préparé les muffins et les madeleines. J’ai mis la table. Je Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Henry Moore à Landerneau

En Bretagne, on est loin de Paris, mais on a quand même quelques atouts : la mer, les galettes, et le Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landerneau. Il est encore temps d’aller y voir l’exposition d’été consacrée au sculpteur Henry Moore (1898 – 1986), qui retrace sa vie et sa carrière. Plutôt que de vous faire un résumé de cette visite, je vais vous parler plutôt de ce qui m’a étonnée et intéressée. (suite…)

Les petites barbares

La porte s’ouvre et elles s’engouffrent dans le jardin comme si leur vie en dépendait. Elles ont dix, douze ans. Deux sœurs. La plus âgée, blonde aux yeux sombres. La plus jeune brune, le regard noir. Ça commence toujours de la même façon : elles jouent tranquillement et puis soudain, ça dégénère. Elles se mettent à crier. L’aînée a la voix rauque à force d’être toujours au maximum de la puissance de ses cordes vocales. Elle saisit un coussin, en frappe sa sœur. La petite, stoïque, ne dit rien et puis s’exaspère et réplique. Alors les cris fusent, les insultes aussi. Elles rugissent. Perte de contrôle totale. Des furies. (suite…)

L’étrange douceur

Comme un oiseau dans la tête Le sang s’est mis à chanter Des fleurs naissent c’est peut-être Que mon corps est enchanté Que je suis lumière et feuilles Le dormeur des porches bleus L’églantine que l’on cueille Les soirs de juin quand il pleut Dans la chambre un ruisseau coule Lire la suite…

Par Gwenaëlle, il y a

Fragment granitique

Acrylique et pastels à l’huile sur toile, 60 x 60 cm A partir du 7 février, et jusqu’à la fin du mois de juin 2018, j’exposerai une quinzaine de toiles au restaurant Le Poisson d’Avril, au Guilvinec. Fragment granitique, faisant partie de la nouvelle série Métamorphique, y sera visible. Vous Lire la suite…

Détournement d’actualités

Je n’ai pas été très bavarde, ces dernières semaines. C’est parce que ça cogitait là-dedans. A la recherche d’idées pour écrire différemment, pour peindre autre chose. Il faut du temps pour que les idées mûrissent. Enfin, bref, ce midi, attablée dans un café bigouden, entre la séance d’accrochage pour la mini-expo de la Galerie Rouge (dont je vous parlerai bientôt) et un rendez-vous « beauté », je me suis nourrie de mauvais pain et d’indigestes actualités. L’idée était dans l’air depuis un moment. Il ne restait plus qu’à la concrétiser.

20171208_122758.jpg

(suite…)