Ecouter
ce qui murmure en soi
des promesses de clairières
dans le chant des oiseaux
Ecouter
chaque goutte de pluie
et le regard qui s’ouvre
au chemin nouveau
Ecouter
ce qui ne fait aucun bruit
et pourtant palpite
dans le secret des nuits
Ecouter
ce qui n’est pas dit
et glisse lentement
sur la peau
Ecouter
ta voix qui ne parle pas
ton cœur qui frémit tout bas
la cantate de tes paumes
et t’entendre
enfin