Trois thèmes guideront mes pas pour les mois à venir.

Le premier, inspiré par le texte de Virginia Woolf « Une chambre à soi« , sera pour moi l’occasion de sortir de l’atelier, d’aller à la rencontre d’autres personnes, d’autres lieux et d’explorer cette notion de « chambre » dans laquelle on dort bien sûr, mais aussi où l’on lit, pense, écrit, aime, souffre, voyage, rêve… A travers des photos, des dessins, des textes, j’essaierai de donner des prolongements artistiques à mes diverses expériences, ici et ailleurs, dans des chambres inconnues… (hôtels, chambres d’amis ou de particuliers, version hôte ou couchsurfing, et tout ce qui se présentera… j’espère juste éviter la chambre d’hôpital!)

Le second thème tourne autour de cette phrase : Là où le désert se pose. Parce que le désert n’est pas que de sable, j’essaierai de m’approcher de ces lieux vides, abandonnés, au bord de l’écroulement et de l’effacement. Arpentant certaines parties du territoire, j’irai vers ces villages privés d’âmes, ces routes qui ne servent à personne, ces bâtiments désaffectés où ne subsistent que la poussière et quelques souvenirs.

Dernier thème : Trouver sans chercher. L’idée m’est venue en lisant ces mots de François Roustang : « Il faut trouver sans chercher. C’est là qu’il faut arriver. Le chemin est celui d’une recherche qui aboutit à l’impasse. Lorsque l’on désespère de trouver, la recherche s’arrête dans le désespoir, et c’est ce moment de désespérance qui permet l’illumination. On trouve sans avoir plus à chercher et parce que l’on n’a plus à chercher. » Porte ouverte à tout ce qui surgira, à tout ce qui croisera ma route comme par hasard. Une manière de recueillir tous les petits fragments de vie inespérés et pourtant offerts.

Peintures et dessins, photographies, textes et poèmes seront les principaux moyens que j’utiliserai pour approfondir ces trois champs exploratoires.

Si ces thèmes vous inspirent des commentaires, des suggestions de lieux ou autres, voire des propositions d’hébergement pour une nuit ou deux, ils sont évidemment les bienvenus. Soit en commentaire à la suite de ce texte, soir par l’intermédiaire du formulaire de contact accessible par le menu du bandeau.

D’avance merci!