Recherche

Gwenaëlle Péron

Peintures et explorations

Tag

abstrait

Happy to see you again

p1060396

Acrylique et pastels à l’huile sur toile, 50 x 50 cm

Rêveries aquatiques

P1060317

Un peu d’acrylique fluide, de l’eau, des pastels et des feutres. Se laisser aller à l’improvisation, au mouvement non prémédité. Se souvenir de tout ce qui ondule sous la mer, poissons, algues, courants, scintillements du soleil diffracté. Aller vers une sorte de minimalisme aquatique. Faire des longueurs sur le papier. Couler et puis remonter vers la surface. Laisser les bulles éclater. Retrouver les couleurs. Le hasard s’en mêle, s’obstine. Equilibre instable des formes surgies du néant blanc. Le jeu prend toute la place.

Revue de détails

 

Du neuf avec du vieux…

Acrylique, feutres Posca et pastels à l’huile sur panneaux de bois, 30 x 30 cm

Pour faire ces six tableaux, j’ai repris des panneaux de bois qui m’avaient déjà servi. Sur le principe du palimpseste, j’ai rendu la surface de nouveau vierge puis j’ai collé divers éléments : morceaux de tissu, compresse dépliée, rubans de papier et feuilles de kraft pliées.

J’ai ensuite travaillé couche après couche. Jouant d’abord sur les verts et les jaunes, avant d’introduire le rouge de naphtol, très éclatant, et les bleus. Peu à peu, selon ma bonne habitude, ont émergé des formes : poisson, bâtiments, falaise, rocher pliée, étrange étoile de mer…

J’ai eu beaucoup de plaisir à faire cette série, qui m’a pris au moins deux jours pleins. L’idée était de travailler sur les six panneaux en même temps, pour préserver une unité dans les couleurs.

Aujourd’hui, il fait trente degrés dehors, et je manque un peu d’air dans mon atelier. C’est rare, d’habitude, c’est plutôt la lumière qui se fait désirer. La chaleur ralentit les mouvements, pousse à prendre davantage son temps. Ce n’est sans doute pas un mal…

Peut-être une ville. Peut-être pas.

P1050971

Acrylique, posca et pastels à l’huile sur toile – 80 x 80 cm

Cette toile a connu de multiples transformations… Pour finir, après beaucoup d’interrogations et de changements, je suis arrivée à cette version qui me plait. Je ne touche donc plus à rien! Encore une fois, j’ai laissé faire le hasard et surgir une forme de cohérence du chaos de couleurs.

Notes d’atelier 2

Acrylique sur papier, format A4

Voir aussi Notes d’atelier 1

Sortilège

Sortilège, car c’est un peu comme si j’avais été victime d’un charme lorsque j’ai entamé ce diptyque. J’avais en tête, encore, la nature verdoyante de l’Ardèche, et ces bouquets de bruyère qui poussent au pied des pins maritimes, parmi les rochers. Mais il y avait aussi autre chose. Cette impression étrange qu’il se passe autour de nous quelque chose de puissant sur lequel nous n’avons aucun pouvoir. Un philtre qui agit et pénètre nos pensées comme la brume s’immisce dans les recoins de la vallée.

IMG_5370

Diptyque acrylique sur bois, 70 x 50 cm

Bleu confluence

Plage des Sables Blancs, Tréboul, 14 septembre 2015

La roche sous le gel

IMG_5206

Acrylique et graphite sur papier

C’est un travail sur papier sur lequel j’ai accumulé les couches, tant les résultats successifs ne me satisfaisaient pas. Et puis à force d’ajouter, de râcler, de laisser transparaître, peu à peu ont émergé du brouillard neigeux ces rochers, couverts de lichens et léchés par des langues d’eau gelée. Au ciel traîne encore le souvenir d’une aurore boréale. Le soleil paresseux n’ira pas plus haut, et bientôt la nuit fermera de nouveau son poing sur les pierres gelées. Mais il y a ce petit étang et ces couleurs dispersées qui n’ont pas encore capitulé devant le froid…

Illuviations

IMG_4857

Il pleut sur la mer.

En géologie, illuviation signifie : processus d’accumulation, dans une couche particulière du sol, d’éléments dissous provenant d’une autre couche. Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑