Recherche

Gwenaëlle Péron

Peintures et explorations

Tag

jouer

Trois fois deux encore…

Je continue à travailler très librement par séries de deux dessins.

Acrylique sur papier

Format 42 x 29,7

Chemins de hasard

DSC03426

Passant souvent à proximité de chantiers navals, j’aime observer la coque des bateaux en réparation. Souvent, la corrosion, les couches de peintures successives et les coquillages ont donné naissance à des mélanges de couleurs qui évoquent quelque paysage martien, fait de cratères, de coulures et d’audacieux mélanges. J’ai eu envie, pour ces essais sur papier, de partir de cette idée : peindre d’abord au hasard, par impression, au rouleau, des taches, des traits, des formes diverses. Et puis voir ensuite ce qui émergeait de cette première couche.

IMG_20150515_173844~2

Plein de reflets et tout en fluidité (ça vous étonne?), c’est une sorte de jardin givernesque qui s’est doucement révélé. Une cachette sous les saules pleureurs, un lieu paisible, propice à la contemplation, mais dont on peut très bien imaginer aussi la transparence de l’eau bientôt troublée par le plongeon intrépide de l’enfant en nous. Cet être plein de rêves, éternel robinson amoureux des cabanes, qui n’attend que la bonne occasion pour surgir dans un grand éclat de rire…

Se frotter à la matière

Ces deux petits formats (30 x 30 cm) sont avant tout des essais de travail sur la matière. Utilisant du gesso et du mortier de structure à base de poudre de marbre, j’ai étalé au couteau les pâtes, de consistances différentes (le gesso est beaucoup plus liquide). Ensuite, j’ai passé des couches de peinture, plus ou moins diluée, pour jouer avec les différentes épaisseurs. Mais cela nécessite un savoir-faire que je suis, pour le moment, loin de posséder. Néanmoins, je ne lâche pas l’affaire, car mettre les mains à la pâte me passionne, et je sens qu’il y a là d’infinies possibilités à découvrir et à exploiter. Donc, sur le métier je vais remettre mon ouvrage…

DSC03398 DSC03405

Petites études en couleur

La pause est terminée. J’ai retrouvé le chemin de l’atelier. Pas de nuances de gris chez moi! Même si c’est à la mode. Que de la couleur… remède souverain pour combattre la morosité et le noir des grains qui déversent leur eau sur le paysage noyé. Quatre études, donc, acrylique et collage sur papier, comme un petit footing pour se défouler. Sur des fonds bleus, j’ai collé quelques papiers colorés, puis improvisé autour, avec pinceau et doigt…

IMG_4822Vertige

IMG_4821

Métaphore

IMG_4817

California

IMG_4819Maharadjah

Explorer et jouer…

J’avais confectionné, l’été dernier, des sortes de cahiers destinés à m’exercer sans plus écouter ce critique intérieur qui peut parfois pourrir l’élan créatif. Je vous en parlais là.

J’ai mis un peu de temps à compléter ces pages, et encore, elles ne sont pas toutes terminées. Entre les dessins réalisés en juillet/août et ceux de ces derniers jours, je vois l’évolution de mon travail. Ce ne sont pas des pages destinées à flatter l’œil. Plutôt un moyen d’explorer, de jouer avec les matières, les couleurs, les techniques. Le but est de suivre son envie pour voir où elle mène, au risque de terminer dans une impasse. C’est le genre d’exercice totalement nécessaire pour apprendre à se lâcher, à peindre tout en se moquant du résultat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’aime beaucoup cette manière de procéder : créer une contrainte – la page déjà encollée de divers papiers – puis y semer le chaos pour ensuite tenter de trouver un chemin à soi, fait d’inventivité et de fantaisie. Je crois que pour que le plaisir demeure, dans l’art comme dans la vie il ne faut jamais oublier de jouer…

Post-Scriptum…

Parce que je suis sûre que certains/certaines vont me le demander, le poème qui accompagne la femme au chignon est le suivant (et le mien) :

A la fenêtre
qui dans la nuit
dessine un refuge
de lumière
elle a allumé le rouge 
d’une bougie
et petite
dans les courants d’air
la flamme palpite
têtue et meurtrie
y aura-t-il quelqu’un
sur la mer
sous la pluie
pour suivre le fanal
de ce cœur 
qui s’ennuie?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑